· 

Week-end en vrac 24-26 janvier 2020

Parce que l'actualité nous laisse souvent sans voix, sans le temps de digérer toutes les infos, complètement en vrac... En week-end, mais en vrac ! Entre tous les événements et toutes les petites choses diverses et variées de la semaine, un petit bilan s'impose, le temps d'une pause, on ne sait jamais cela peut servir...

Par Virginie Legourd

« On fait l'bilan, calmement...

En se remémorant chaque instant... » Enfin, les plus énervants, surprenants, amusants, charmants ! 

Dans l'actu, de ces derniers jours

- C'est le Nouvel an chinois, et le début de cette année du Rat de Métal est marquée par l'ampleur menaçante du coronavirus. Les images de Wuhan d'où est parti le virus sont dignes des films catastrophes : rues désertes, services médicaux débordés, médecins en larmes... Selon l'OMS, au 24 janvier 2020, 846 cas ont été confirmés dans le monde pour le nouveau coronavirus 2019-nCoV, dont 830 provenant de Chine. A ce jour, on dénombre 25 décès. Onze cas ont été rapportés hors de Chine, parmi eux dix personnes avaient séjourné à Wuhan. En France, le 24 janvier au soir, le ministère chargé de la santé annonce 3 cas confirmés en France, les premiers cas européens. 

On parle d'une maladie transmise par les animaux, une zoonose, qui serait apparue via des chauve-souris atteintes, consommées en soupe sur le marché de Wuhan. (On entend déjà les clichés et propos racistes sur la nourriture chinoise). La transmission entre humains est malheureusement confirmée depuis les cas déclarés de pneumonies dues à ce coronavirus chez les soignants chinois.

Selon les autorités chinoises pour les cas confirmés, les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type, toux, sensation d'oppression et/ou douleur thoracique, avec parfois dyspnée (essoufflement). La durée de l'incubation semble être de l'ordre de 7 jours mais pourrait aller jusqu'à 14 jours. Dans les cas plus graves, qui semblent concerner à ce jour principalement des personnes vulnérables en raison de leur âge (personnes âgées et enfants) ou de comorbidités (maladies associées), le patient peut être atteint d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi viscérale pouvant entraîner le décès.

 

 

 

Un test diagnostique spécifique est en cours de développement par le Centre national de référence des virus des infections respiratoires (dont la grippe) de l’Institut Pasteur afin de détecter ce nouveau virus sur des prélèvements d'origine respiratoire.

 

Les patients potentiellement infectés par le 2019-nCoV doivent être pris en charge dans l’un des établissements identifiés sur le territoire français pour la prise en charge des cas possibles et confirmés d'infections à MERS-CoV. Il n’y a actuellement pas de traitement spécifique vis-à-vis de ce type d’infection à coronavirus. N'hésitez pas à composer le 15. Le traitement est donc symptomatique. 

Sources : Institut Pasteur 

 

Meghan et Harry qui ne veulent plus faire partie de la famille royale. Bah alors ! Le rêve d'épouser un prince, même moderne, même rebelle... tombe à l'eau. Et celui d'être une princesse aussi, plouf ! Prince et princesse c'est trop naze... Finis les selfies, les réseaux sociaux ! Alors que tu peux vivre juste en créant ta marque Sussex, en faisant des conférences, en signant chez Disney. Mouai... Les temps changent. En même temps c'était bien un couple royal moderne un peu rebelle. Un petit prince métis. Soit disant qu'à six rangs du trône, leurs enfants ont peu de probabilités de monter sur le trône. Mouai ! Mais c'est possible... Imaginons, réunion royale, accident et toute une partie de la table qui périt. On fait quoi Harry et Meghan? 

Non événement politique monté en épingle

Le président et sa femme vont au théâtre. Le journaliste Taha Bouhafs, présent au théâtre des Bouffes du Nord le tweet. Des manifestants se réunissent devant le théâtre et tentent d'entrer pour faire entendre leur rejet de la réforme des retraites. La police intervient. Tout rentre dans l'ordre. Le président ressort et repart sous les huées mais en toute sécurité. En temps de crise sociale, c'est un peu normal, jusqu'ici tout va bien... L'interpellation se passe, selon ses propres mot lors de son interview par Cyril Hanouna, bien. Sa vidéo du président en mode détresse est détruite. jusqu'ici tout va bien... N'ayant rien contre lui, la procureur le fait relâcher. Jusqu'ici tout va bien

 

On s'en prend à Taha Bouhafs parce qu'il serait engagé France Insoumise. On peut être journaliste et engagé ! Engagé oui, mais pas dans le même camp que les autres journaliste...  Aucun journaliste n'est réellement objectif ! Mais en France il y a de grandes tendances à respecter. On ne tape pas sur le gouvernement, mais on peut militer pour la liberté d'expression pour défendre la nécessite de débattre avec les idées racistes de Gargamel. 

 

Ça sent de loin et grossièrement la propagande anti France Insoumise en insinuant que le petit  tweet de Rachel Garrido reprenant le slogan des Gilets Jaunes "Louis 16 on l'a décapité, Macron on peut recommencer!" Appel à la haine, au meurtre, à la violence ?  Un slogan de manifs ? Vous etes serieux ? Oui, c'est sur les slogans c'est violent, la révolte c'est violent. Parce que "Macron, s'il vous plait, nous n'adhérons pas à votre réforme que nous jugeons non pas universelle, mais profondément injuste et en plus totalement aux bénéfices de fonds de pension comme BlackRock qui vont boursicoter avec nos économies, alors que des réserves sont disponibles... Et en plus de craindre pour nos retraites, on flippe aussi pour l'avenir de nos enfants"... de riches detiennent les richeesses". Euh oui c'est trop long, ca ne tient pas sur la pancarte et ça ne rime pas. Trop long  aussi "Ce n'est pas juste, en France les 10 % les plus riches possèdent 50 % des richesses du pays"?

Il ne faut pas dire "violences policières" !  

Mais des gardiens de la paix qui blessent et tuent des civils, comment cela s'appelle-t-il ? L'usage de la violence par les force de l'ordre n'est pas toujours légitime ! On ne peut pas tout excuser parce que les policiers sont sous pression et physiquement menacés. Parce que ce métier par définition te met sous pression et en danger. Il reste respectable tant que les citoyens qui manifestent, travaillent, vivent, ou même se rebellent ne meurt pas sous leur coups, ne sont pas mutilés. La police doit montrer l'exemple et l'exemplarité exige de sortir de ses rangs les horls-la-loi violents, racistes, etc. On appelle un chat un chat et les violences policières des violences policières ! Le ministre de l'intérieur vient de retirer la grenade Gli F4, celle qui contient une charge explosive. Volonté de calmer le jeu ? 


Le rapport annuel de l'Oxfam sur les écarts de richesses dans le monde

Les chiffres qui ressortent dans le rapport Oxfam “Celles qui comptent” sont assez, comment dire écoeurants !

Les milliardaires du monde entier, qui sont aujourd’hui au nombre de 2 153, possèdent plus de richesses que 4,6 milliards de personnes, soit 60% de la population mondiale.

 Et la valeur travail, le sens de l'entreprenariat pour créer des emplois... n'ont rien à voir là-dedans. Les deux tiers des milliardaires tirent leur richesse d’un héritage, d’une situation de monopole ou de népotisme. Dans le même temps, près de la moitié de la population mondiale, soit près de 3,8 milliards de personnes, vit toujours avec moins de 5 dollars par jour. Le rythme de réduction de la pauvreté s’est ralenti de moitié depuis 2013.

 

Les femmes et les filles sont les grandes perdantes d’une économie injuste et sexiste. On s'en doutait... Mais là, lire que dans le monde, les hommes détiennent 50 % de richesses en plus que les femmes. Quand les femmes assurent plus des trois quarts du travail domestique non-rémunéré. Ménage, cuisine, gestion du budget, soin des proches, collecte de bois et d’eau dans les pays du « Sud », la valeur monétaire de ce travail représente au moins 10 800 milliards de dollars chaque année, en prenant en compte celui réalisé par les femmes de 15 ans et plus. C’est trois fois la valeur du secteur du numérique à l’échelle mondiale ! Dans le monde, 42 % des femmes ne peuvent pas avoir un travail rémunéré en raison de la charge trop importante du travail domestique et de soin qu’elles doivent porter chez elles. Et on ose critiquer les michto ? 

En France, le modèle social de la redistribution prend un pain dans la face. Les choix politiques réduisent de plus en plus la participation des plus riches à l’effort de solidarité par l’impôt et fragilisent le financement des services publics. La situation s’est aggravée depuis la réforme fiscale de 2017 qui privilégie clairement les intérêts des très riches au détriment des plus précaires. Résultat : depuis 2018, les inégalités sont reparties à la hausse, et la pauvreté aussi..

Les 10 % les plus riches possèdent 50 % des richesses du pays.La France compte 41 milliardaires en 2019. C’est 4 fois plus qu’après la crise financière de 2008 ! Sur ces 41 personnes, plus de la moitié ont hérité de leur fortune, et seules 5 sont des femmes.

Les milliardaires français sont ceux qui ont vu leur richesse le plus augmenter l’année dernière, devant les américains ou les chinois. Le PDG du groupe Sanofi, grand groupe pharmaceutique français, gagnait en 2018 plus de 343 fois le salaire moyen d’un-e aide-soignant-e. Depuis 2018, la France compte 400 000 pauvres supplémentaires.

On va vomir, on vous laisse découvrir la suite sur le site d'Oxfam

 

Lettre des milliardaires qui veulent payer plus de taxes. Ils sot une douzaine, tous américains. Pas un seul Français. Marc Beniof (Salesforce), Bill Gates, Warren Buffet sont près à payer plus de taxes pour pallier au déficit des secteur de la santé, de l'éducation de leur pays. Ah... si tous les millionnaires et milliardaires du monde se donnaient la main et nous reversaient quelques % de leurs fortunes, on pourrait tous vivre bien tranquillou en paix, en sécurité, en bonne santé, bien éduqués sur la planète... Une autre motivation pour devenir riche... Faire le bien !  

 

On parle de retraite, on parle de  retraite...  Plus de 50 jours de grèves. On parle de retraite, on parle de retraite. Des avocats qui jettent leur robe, qui font des haka, des médecins qui jettent leur blouse, des ouvriers des batiments publics qui déposent leurs ourils. Sur les réseaux sociaux, des professions très attachées à leurs fonctions tirent ainsi la sonnette d'alarme. on parle de retraite, on parle de retraite. Mais il y en a bien  un qu'on aimerait ne pas voir partir à le retraite malgré qu'il dépasse de 4 ans l'âge pivot. C'est Jean-Paul Gaultier. L'enfant rebelle de  la mode, en retraite. Non ! Jean-Paul, reviens! 





Écrire commentaire

Commentaires: 0