· 

Antoine Griezmann soutient les Ouïghours

Antoine Griezmann annonce sur Instagram mettre fin à son partenariat avec Huawei.

Après les révélations du Washington Post selon lesquelles, Huawei, géant de la téléphonie chinoise,  participerait à la surveillance et à la répression de la minorité Ouïghour en Chine... Antoine Griezmann refuse de continuer à être l'ambassadeur de cette marque et il le fait savoir sur les réseaux.  Le champion du monde invite même l'entreprise "à engager au plus vite des actions concrètes pour condamner cette répression de masse".

Antoine Griezmann, c'est du lourd, et en s'engageant l'attaquant international de l'équipe de France, joueur du   Barça Antoine Griezmann, montre que la nouvelle génération du football sait mettre sa notoriété et sa force de frappe au service de ses valeurs. 

En mettant fin à son partenariat encours depuis trois ans avec la marque chinoise, il participe à attirer l'attention de l'opinion publique sur le traitement des Ouighours, le principal groupe ethnique du Xinjiang,. Via cette très grande région, la Chine partage ses frontières avec l'Afghanistan et le Pakistan. 

 

 


Hier,  Human Rights Watch (HRW), une organisation de défense des droits humains américaine affirmait dans un rapport que des musulmans avaient été arrêtés dans la région chinoise du Xinjiang (nord-ouest) après avoir été "signalés" par un logiciel qui repère les comportements suspects. Selon le cabinet de recherche IPVM. Un rapport interne au groupe chinois (retiré du site internet de Huawei mais encore trouvable sur l'internet) indiquait que ce logiciel de reconnaissance du visage était en phase de tests pour fournir "des alertes à la présence d'Ouïghours" et permettait de reconnaître "l'âge, le sexe, l'appartenance ethnique".  . 

 

Virginie Legourd

Écrire commentaire

Commentaires: 0