Val de Marne : mars 2019                      Art et diversité

Ponctué par la Journée internationale des droits des femmes, le 8, et celle contre le racisme, le 21, le mois de mars rappelle, chaque année, combien la reconnaissance de la singularité de chacun et chacune, le respect de toutes les différences et l’égalité des droits sont au fondement de la vie en commun.

 

Et la culture c'est précisément ce qui permet aux êtres humains de faire société ensemble. Dans le Département du Val-de-Marne, cet axe politique se traduit par le soutien à l’expression de la diversité de la création artistique, et ce malgré les contraintes financières. Diversité, vivre ensemble, art contemporain, parité, hospitalité... Le mois de mars 2019 offre de multiples occasions de le vérifier…

 

Danse contemporaine

Quarante ans après avoir offert une terre d’accueil à la danse contemporaine en soutenant la 1re Biennale de danse du Val-de-Marne, le Département continue en effet d’accompagner cet événement majeur de la saison chorégraphique, à travers le soutien qu’il apporte à La Briqueterie. Toute entière placée sous le thème de l’Europe, « Déesse ou démone », la 20e édition de la Biennale, qui se déroulera du 21 mars au 19 avril, sur les scènes de près d’une vingtaine de théâtres val-de-marnais, le long de la Tégéval et au coeur du MAC VAL, invitera ainsi à découvrir les écritures les plus diverses de la danse contemporaine, parmi lesquelles de nombreuses pièces ayant bénéficié du Fonds d’aide à la création du Conseil départemental, dont Ligne de Crête de Maguy Marin, qui sera jouée le samedi 30 mars, Salle Jacques Brel, à Fontenay-sous-Bois.

 

Art contemporain

Egalement né de la volonté du Département du Val-de-Marne de favoriser l’accès de toutes et tous au meilleur de l’art contemporain, le MAC VAL invitera lui aussi à questionner notre manière d’être au monde à travers deux nouvelles expositions dont les vernissages auront lieu le 29 mars prochain. Avec Lignes de vie - une exposition de légendes et un nouvel accrochage de sa collection, dans le cadre de Persona Grata, le musée d’art contemporain du Val-de-Marne interrogera les notions d’identité et d’hospitalité. Lignes de vie explorera, en effet, les nouvelles formes du « moi », entre narcissisme des selfies d’aujourd’hui et héritages du passé, tandis que le renouvellement des oeuvres présentées dans une 2nde version de Persona Grata approfondira la question de l’accueil, envisagé cette fois par son contraire - l’inhospitalité, l’invisibilité et la frontière -, dans le prolongement du partenariat développé, en 2018, entre le MAC VAL et le Musée national de l’histoire de l’immigration.


 

 

Films de femmes 

Enfin, parce que revendiquer le respect des droits de chaque être humain, c’est aussi exiger l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, le Département continue également d’accompagner le Festival International de Films de Femmes. Du 22 au 31 mars, la 41e édition de ce festival offrira un panorama exceptionnel de films réalisés par des femmes cinéastes insuffisamment mises à l’honneur. Elle ne manquera pas, elle aussi, d’inciter à réfléchir sur la créativité et la modernité nécessaires pour s’affranchir des stéréotypes, en proposant de nombreuses occasions de découvrir, ou redécouvrir, des artistes de grand talent, aux sensibilités aussi diverses que leurs formes d’engagement, et qui toutes ont en commun un puissant désir de mixité et une même aspiration à voir les êtres humains vivre ensemble.

 

La Rebellissime Family

 

Le 18 mars 2019