EN MODE MASQUEE

Zoom sur un nouvel accessoire à la mode, un accessoire incontournable : le masque ! Covid 19 oblige, il s’immisce dans notre garde robe. Même s'il est le plus souvent d'ordre sanitaire et a pour mission de protéger (soi ou les autres), il est aussi en train de devenir un must have malgré lui. Mais cette quête d'esthéticisme respecte-t-elle vraiment les normes de confections sanitaires imposées par l'AFNOR.

 

Voilà maintenant plus de 4 mois que nous portons le masque dans les magasins, centres commerciaux, marchés couverts, bibliothèques, hôtels, salles de spectacle et cinémas, restaurants... Il est évident que vivre le visage masqué change notre vie, nos habitudes, notre look ! Pas évident ! Alors autant y remédier grâce à des imprimés et autres motifs originaux. Qu’il soit fait-maison, responsable, solidaire ou même luxe, il y en a pour tous les goûts. 

Vu lors d'un défilé Chanel : le masque et la rivière siglés. Total look pour une totale protection ! 
Vu lors d'un défilé Chanel : le masque et la rivière siglés. Total look pour une totale protection ! 
Quand Lottie Moss, la petite soeur de Kate, mannequin aux  320 k abonnés Insta, porte la robe masque à 25 € Pretty Little Things, les critiques pleuvent. Mais le modèle, court et moulant qui ne cache que le visage est en rupture de stock en 24 h !
Quand Lottie Moss, la petite soeur de Kate, mannequin aux  320 k abonnés Insta, porte la robe masque à 25 € Pretty Little Things, les critiques pleuvent. Mais le modèle, court et moulant qui ne cache que le visage est en rupture de stock en 24 h !

 

Bien qu’en Occident, le port du masque ne fait pas partie des habitudes, en Asie, le masque se vit au quotidien par respect des autres. Quoiqu’il en soit les masques se sont récemment multipliés dans les collections, faisant même leur apparition sur les podiums des défilés. Marine Serre, utilise régulièrement le masque ou la cagoule dans ses collections tout en privilégiant l'upcycling. Une collection qui s’inscrit dans l'évolution actuelle du monde et de la mode. Toujours chez les créateurs français, Naco a créé une ligne de masques lavables porteurs de ses phrases fétiches et de sa signature fétiche.

 

Mode et santé ne sont néanmoins pas toujours compatible. Nombreux masques précisent que l’utilisation est à usage non-sanitaire et non certifié. L’Organisation Mondiale de la Santé l’institution alertait en mai 2019 que tous les masques ne se substituent pas à un équipement de protection. l’aspect esthétique semble souvent prendre le pas sur les règles sanitaires. Si le futur du masque est sanitaire, il pourrait aussi être un peu plus agréable а regarder

 

Du masque Prada, au masque maison... il y en a pour tous les goûts
Du masque Prada, au masque maison... il y en a pour tous les goûts

Shopping de la rédaction :

Pretty Little Things - Robe moulante nude imprimé grille à manches longues et détail masque - 13 € environ

Quoi de mieux qu’un masque intégré à sa tenue ? So tendance, elle se porte aussi bien avec des talons que des boots d’hiver.


Vistaprint - Votre masque sur mesure - 18,50 € environ

Le site internet vous permets de créer votre propre masque personnalisé en quelques minutes.


Hugo Boss, Boss Mask 25 € environ

Nouvelle saison de masques unisexes avec imprimé. 

Masque & Soie - Masque en soie 100% naturelle - 19,90 € environ

Plus respirant et plus confortable que le masque en coton, le masque en soie se lave à la main et sèche en moins d'une heure !


Burberry - Masque en coton Vintage check - 100 €

La marque s’adapte au marché avec ce masque de protection, cependant elle annonce sur son site qu’elle fait « don de tous les bénéfices provenant de la vente de ces masques au fonds communautaire COVID-19 de la Burberry Foundation pour soutenir les communautés touchées par la pandémie à travers le monde. »


Louis Vuitton - La visière - 800 € environ

Accessoire à mi-chemin entre la visière, le chapeau et les lunettes de soleil.


Lacoste, Masque de protection visage ajustable L.12.12, 15 € environ. Simple et efficace ! 


 

Eléna El Meliani

Le 8 janvier 2021