· 

En vrac Jeudi 16 novembre 2017

Entre tous les événements de ces derniers jours, les actualités et toutes les petites choses diverses et variées, un petit bilan, le plein d'infos sur ce qui va se passer aujourd'hui, on ne sait jamais cela peut servir...

Par Virginie Legourd

« On fait l'bilan, calmement...

En se remémorant chaque instant... » Enfin, les plus énervants, surprenants, amusants, charmants ! 

Dans l'actu, de ces derniers jours

- Les filles, je vais me répéter, mais depuis vendredi  3 novembre 11h44, on travaille gratis ! Encore 31 jours de bons et loyaux services jusqu'au 29 décembre, pour la gloire ! Et oui, parce que nous sommes payées en moyenne 15,8% de moins que les hommes (Eurostat, 2017, The life of women and men in Europe : a statistical portrait).  Ah si toutes, les femmes sous-payées de France se donnaient la main et arrêtaient de travailler... Ce serait difficile de boucler les fins de mois, mais on rigolerait bien !

- Depuis lundi 13 novembre au soir, les parents et leurs enfants du Collège Saint-Exupéry à Vincennes sont en pleine panique. Les enfants sont en effet rentrés de cours avec une lettre du Département leur annonçant que suite à la découverte d'une pollution aux solvants chlorés (tétrachloroéthylène (PCE) et trichloroéthylène (TCE)) de plus de 70% des locaux du collège, ce dernier serait fermé le 21 novembre. Les 650 enfants doivent être déplacés dans un ancien lycée abandonné de Vitry-sur-Seine, puis dans un autre à Saint-Maur-des-Fossés. Et ce jusqu'à la construction de locaux provisoires en attendant la dépollution du lieu. Oui mais en attendant, les questions, l'inquiétude et la colère augmentent. Hier, après une manifestation des parents devant la mairie de Vincennes, la réunion d'information mettait face à face presque 1000 parents d'élèves et les représentants des institutions parmi lesquels Evelyne Rabardel 1re vice-présidente du conseil départemental et le directeur de l’ARS (Agence Régionale de la Santé). Enquête épidémiologique, suivi sanitaire des élèves et personnel, alternatives au déplacement des élèves doivent être étudiés dans les jours à venir avec les élus des parents,  le Département et la Ville de Vincennes. On comprend l'angoisse de chacun tant concernant la santé, les risques, les bouleversements de l'année scolaire de 650 élèves et du personnel du collège, les inquiétudes des prochains arrivants à la rentrée 2018, mais aussi des parents et de tous les Vincennois. Ce n'est pas en effet, pas la première fois que des sites polluants mettent en danger leur santé. Rebellissime enquête sur le sujet. 

 

- En parlant de pollution, un pic est annoncé sur Paris toute la journée. Entre laisser ses enfants dans un collège pollué pour aller travailler dans la capitale non moins polluée, on souhaite beaucoup de courage à nos voisins vincennois. 

- Courage aussi à tous les manifestants dans les rue aujourd'hui contre "la politique libérale" du gouvernement. 

- Et pendant ce temps-là, le sauveur du monde, il fait quoi ? El Salvator Mundi, le tableau de Léonard de Vinci a pulvérisé les records en se vendant à 450,3 millions de dollars aux enchères chez Christie's. (Acheteur anonyme par téléphone) 


Jeudi 16 novembre, avec 9h07 de luminosté. Côté météo, déjà, il ne pleut pas ! C'est un peu la grisaille sur la moitié Nord. Les températures ne volent pas bien haut, alors on se couvre ! 

 

Jeudi 16 novembre, c'est la fête des Daisy, Gertrude, Magali, Magalie, Margaret, Margarita, Margaux, Margot, Marguerite, Omar, Otmar, Peggy... Bonne fête !  

 

Jeudi 16 novembre, si vous les croisez, n'oubliez pas de fêter un joyeux anniversaire à Valeria Bruni-Tedeschi (52 ans), Harry Lennix (52 ans), Jacques Gamblin (59 ans) et à tous ceux dont c'est l'anniversaire mais que nous ne connaissons pas... Joyeux anniversaire ! 

Pendant l'apartheid en Afrique du Sud, deux enfants d'origines ethniques différentes à Cape Town. Photo ONU (1982)

Jeudi 16 novembre, c'est la journée mondiale de la tolérance, 

L’ONU (Organisation des Nations Unies) prouve sa détermination à œuvrer pour la tolérance. La compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples, est un des impératifs de la Charte des Nations Unies et de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Dans un climat d'extrémisme violent, de radicalisme caractérisé par un mépris fondamental de la vie humaine, la tolérance est un véritable enjeu pour le vivre ensemble. Chaque année depuis 1996,  le 16 novembre, la communauté internationale célèbre la Journée internationale de la tolérance avec des activités qui s'adressent à la fois aux établissements d'enseignement et au grand public. La nouvelle campagne pour la tolérance, le respect et la dignité dans le monde lancée par les Nations Unies met en lumière les apports en termes économiques, culturels et sociaux des migrants et des réfugiés au sein de leurs pays d'origine, de transit et d'accueil. La campagne intitulée : « Ensemble : Respect, Sécurité et Dignité pour tous » permet également de répondre à la désinformation ainsi qu'aux interprétations erronées sur les réfugiés et les migrants, et encourage le dialogue entre les réfugiés, les migrants et les populations des pays d'accueil. 

Les 16 novembre célèbres

- 1532 : L'empereur Inca Atahualpa refuse de se convertir au christianisme. Les Espagnols prennent pour prétexte le fait qu'Atahualpa ai jeté le livre sacré  pour faire massacrer les hommes de l'empereur et le village de Cajamarca. Ils mettent Atahualpa en prison. Pour le faire libérer, ses sujets donnent une quantité extraordinaire d'or et d'argent. Mais ils ne le sauveront pas de la mise à mort. Voilà comment les Espagnols ont anéanti l'empire Inca dont ils resteront maîtres pendant 300 ans. 

- 1620 : Des colons britanniques découvrent le maïs. Cette céréale est cultivée par les populations locales. Ces dernières vont même leur apprendre à la cultiver. Et hop ! Le maïs devient LA céréale américaine ! 

- 1945 : Création de l'UNESCO (Organisation des Nations-Unies pour l'éducation, la science et la culture. Cette branche de l'ONU a la délicate mission de promouvoir la paix dans le monde, à travers la valorisation de l'éducation, des sciences exactes, sociales et humaines, de la culture, de la communication et de l'information. 

 

 

Allez, bonne journée !

 

Virginie Legourd

Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine revu et corrigé juste ce qu'il faut pour être interculturel, s'ouvrir aux débats, et à de multiples visions du monde...

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.



Les personnes souhaitant signaler des contenus ou comportements illicites sur Rebellisime peuvent cliquer sur le lien ci-dessus pour nous envoyer un mail, ou nous appeler au 0612036849 .