Jouer seul


Inutile de le nier, la chambre de nos enfants uniques croule sous les jouets, éducatifs, à roues ou à froufrou rose, et pourtant...


Pourtant, ses jouets désirés, réclamés et apportés à grands renforts de douzaines de traineaux par l’homme en rouge sont trop souvent laissés à l’abandon par notre progéniture. Serait-il impossible de jouer sans maman, papa, une sœur ou un frère, une cousine, un copain ? Comment faire quand nous n’avons plus envie de jouer ? Que bêtement, d’autres occupations beaucoup moins drôles mais obligatoires pour les adultes s’imposent ? So be strong…

 

Temps de séparation

 

Après un petit tour d’inspection : rien pour s’étouffer, se couper, se brûler…, à partir de 4 ans, il est temps d’expliquer calmement à votre enfant, qu’en grandissant, il devient capable de rester seul dans sa chambre. Quel honneur ! Incitez-le à s’approprier son espace de jeux, à l’aimer, en installant et décorant un coin bien à lui, peuplé de ses jouets préférés. N’oubliez surtout pas de laisser la porte de sa chambre ouverte pour que les bruits familiers de sa maison le rassurent. Appelez-le ou allez le voir de temps en temps pour savoir s’il va bien, s’il joue bien.

S’il affiche une moue désemparée, encouragez-le, redonnez-lui confiance et envie de trouver tout seul une idée formidable pour s’occuper. 20 à 30 minutes, tel est le temps moyen pendant lequel il peut jouer seul. Après, il est tout à fait naturel qu’il s’interrompe pour venir vous voir. Sinon, signifiez-lui régulièrement votre présence : "Je te laisse, tu as l’air de bien t’amuser, je prépare le repas".

 


Ça fait du bien

 

En laissant les petits explorer seuls leurs jouets et leur chambre, vous leur permettez d’inventer de nouveaux jeux, des histoires et de développer leur imagination. Bien souvent, ils inventent deux personnages, le leur et celui du jeu, tour à tour : gentil ou méchant, actif ou passif, cela contribue à organiser leur pensée, à exprimer et à reconnaître leurs sentiments contradictoires tout en étant assurés de rester les maîtres du jeu. En jouant seul, l’enfant apprend à se servir des mots pour créer des mondes imaginaires. Il peut ainsi surmonter la peur du vide, supporter l’absence et apprivoiser la solitude pour en faire un moment fécond. Prête pour l’Independance Day ?

                                                        

Virginie Legourd.                                                                                       08/02/2016

 



 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine lifestyle féminin et familial mais pas que ! Ouvert  aux débats de société et au vivre ensemble 

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.



Les personnes souhaitant signaler des contenus ou comportements illicites sur Rebellisime peuvent cliquer sur le lien ci-dessus pour nous envoyer un mail, ou nous appeler au 0612036849 .