Adèle, les enfants la trouvent mortelle

Y'a « mortelle » dans le titre... sur la couverture, Adèle montre les dents. C'est pas très politiquement correct. On est super loin des « Malheurs de Sophie » ou de « Caroline » qui fait plein de trucs... j'ai un doute. Pas mon fils « Adèle, c'est trop mortel. C'est drôle. Toute ma classe le lit. Ste plaît, ste plaît, ste plaît »... OK !

Seuil de résistance aux arguments de votre enfant, au niveau 0... (Personnellement, au 2è ste plaît, j'étais déjà cuite). Pour une fois qu'il réclame un livre … Curiosité et grosse envie de voir de quoi il retourne by yourself... Tous ses copines et copains adorent... Ça coûte moins de 10 euros... Y'a pas que les classiques dans la vie... La BD est une forme de littérature à part entière... L'humour de nos jours, c'est une qualité... C'est si bon de les entendre rire... C'est en vente libre. ..Les raisons de découvrir cette rouquine Mortelle Adèle, finalement ne manquent pas. On ne la connaît pas, mais on n'a pas non plus de raison solide de ne pas lui laisser sa chance. Et nous voilà heureux propriétaires de LA BD jeunesse du moment. 

Ça ricane, ça ricane

Après s'être assuré que les illustrations sont drôles, mais pas violentes, ni choquantes, ni polémiques... Il est temps de laisser kiffer Loulou. Après tout, en Cm1, Cm2, nos enfants ont l'âge de raison et il est peut-être temps de les laisser choisir un peu leur lecture... Perdue dans mes pensées, de petits ricanements me sortent de ma torpeur. Tranquillement installé dans un coin du canapé, l'enfant lit... et rit. Pas de Télé ? Pas de tablette ? J'ai envie de dire, merci Adèle ! Hé, oui, cette petite fille fait rire les enfants. Et pourtant la description faite d'elle sur son Facebook peut laisser perplexe : «On m’appelle Adèle, mortelle Adèle… Que ce soit pour faire enrager mes parents, torturer mon stupide chat, lutter contre Jade et ses copines ou briser le cœur de Geoffroy… j’ai toujours une idée intéressante !» Voui, alors bon, chépa, quoi, voilà... Est-ce bien raisonnable de rire quand cette petite répond sans vergogne à ses parents, reste persuadée que sa grand-mère est une sorcière, considère son chat comme un rat de laboratoire, cultive brillamment l'art de la   mauvaise foi...? Raisonnable, non ! Savoureux, oui ! Savoureux aussi, de partager des moments de rire «coupables» avec son enfant. Et oui, 8 ans, 10 ans et déjà, capable d'une telle subtilité !  (C'est mon fils, c'est moi qui l'ai fait!!!) 

 


Adèle, la rebelle

Vêtue comme une sage écolière, ses deux longues couettes toujours bien élastiquées en bas, difficile d'imaginer quel personnage cynique se cache derrière cette rousse et enfantine façade. Après des décennies de syndrome de la princesse, de dommages collatéraux à se heurter à la réalité de la vie, une héroïne à qui il ne faut pas en compter, ça fait du bien. C'est totalement rebellissime. On ne sait par quelle magie, cette petite rebelle décalée reste mignonne, adorable. Magie de l'humour ! Sans arrière goût d'amertume. Adèle, ne porte pas un regard aigri sur la société, ni découragé. Elle nous fait rire, sans faire le clown, sans se moquer. Son univers devient vite très attachant. Des parents quelque peu dépassés par les réflexions de leur fille, comme on peut l'être. Un amoureux, prêt à tout subir, vraiment gentil, vraiment amoureux (le prince charmant ? ). Une bande de potes, le club des Bizarres soudés contre Jade et Miranda, «soldats de la mode ultra débiles», comme nos Cop's et nous. Et vous vous demandez encore, pourquoi nos enfants la trouvent mortelle?  

A se procurer 

Pour savoir si votre enfant aussi n'est pas insensible aux charmes d'Adèle, la solution bibliothèque, est une bonne option. Le hic, c'est qu'Adèle est bien souvent victime de son succès. Au pire, il faut être patient, au mieux, c'est l'occasion de faire connaissance avec les premiers Tome, plus disponibles que les derniers. Et si ça matche, direction la librairie, ou l'ordinateur pour les adeptes du shopping en ligne. A l'école, les enfants se les prêtent. C'est également un bon moyen pour eux de découvrir les 9 tomes et pour les parents de n'acheter que leurs préférés. 8,95 euros, certes, 2 Happy meal... C'est pas grand chose, mais comme le dit Tatie Julie, « y'a pas de petites économies, ma chérie ». Le prêt, l'échange, le partage, des notions complètement vintage en 2016 ! Au-delà du côté radin ou économe, pour ne vexer personne, cela permet aussi d'investir dans les extras, sorte de cahiers de jeux pas comme les autres. Les choisir, se les approprier, les personnaliser, suivre les bons conseils d'Adèle... Il y a même moyen de fabriquer sa propre BD. Et même de refaire la déco de la chambre ou de customiser ses fournitures scolaires avec les stickers. Adèle, c'est une bonne idée cadeau pour les anniversaires... Elle fait l'unanimité chez les filles et les garçons.


Tout ça, c'est à cause d'eux 

 

MR Tan, scénariste, Antoine Dole de son vrai nom

Mr Tan a imaginé cette petite fille au caractère bien trempé quand il n’avait que seize ans. L’occasion pour lui de porter un regard sur les invraisemblances de l’enfance et de la norme, entre folie douce et revendications tendres. En 2012, le personnage prend vie en BD aux Éditions Tourbillon. Sous le même pseudonyme, il lance la série «Zoé Super» pour le magazine MANON, puis en 2013 son spin-off, «Karen 2.0», pour le magazine JULIE. En 2015, il poursuit en créant la série «Manoir Croquignole» pour Milan Éditions, et la série «Shaker Monster» pour les éditions Gallimard BD.

bio tirée du site http://www.antoinedole.com/ et de celui d'Adèlehttp://www.mortelleadele.com/les-auteurs

Les illustratrices 

Diane le Feyer

(Tomes 8 et 9, de l’Extra Adèle 1 et 2)

Diane le Feyer est illustratrice depuis plus de 10 ans. Elle a commencé dans le jeu vidéo

(Étrange Libellule) et le dessin animé (The Cartoon Saloon, Pictore Media), puis s’est ensuite tournée vers l’illustration en France et à l’étranger. Elle a travaillé avec Hallmark, Harper and Collins, Mattel, Bayard éditions, Scholastic, Igloo Books, Five Mile…

C’est en 2014 qu’elle reçoit un coup de fil d’Adèle qui aimerait bien quelqu’un pour reprendre ses aventures. Diane se lance donc dans la BD avec panache (c’est une grande première), et les projets avec notre rouquine favorite et Mr Tan se multiplient ! Diane partage son temps entre son travail, son métier de professeur à l’école Emile Cohl à Lyon, et sa petite famille. Elle est très occupée !

 bio tirée du site http://www.mortelleadele.com/les-auteurs

Miss Prickly 

(Tomes 1 à 7, Mortel journal, l’Extra Adèle 1 et Stickers)

Miss Prickly est née en 1902 dans la campagne anglaise. Alors que ses parents la destinent à une vie d’aristocrate tranquille, elle fugue à travers l’Europe de l’est pour vivre une vie de bohème. C’est à Prague qu’elle connaîtra une mort tragique, quelques mois plus tard, tandis qu’elle participe à la tournée d’un cirque itinérant en tant que femme canon. Elle devient dès lors une amie imaginaire hors pair, férue de contes macabres et de poésies gothiques qu’elle déclame pour le bonheur de petits enfants à l’esprit torturé. Lasse d’habiter des placards obscurs elle décide de s’incarner dans le corps d’une jeune femme le 19 septembre 1982. Elle continue depuis de divertir les enfants, bien décidée à les faire mourir…de rire.

bio tirée du site http://www.mortelleadele.com/les-auteurs

Pour rencontrer l'auteur et les illustratrices

Du 11 au 13 mars 2016 : Salon du Livre d’Aurillac

Du 15 au 18 mars 2016 : Rencontres dans les Médiathèques de la Dracénie

Du 1er au 3 avril 2016 : Salon du Livre de Villeurbanne

Du 8 au 9 avril 2016 : Salon du Livre d’Objat

Les 28 et 29 avril 2016 : Rencontres au Collège René Caillié et Médiathèque de Saintes

Du 20 au 21 mai 2016 : Salon du livre d’Orchamps Vennes dans le Doubs

Du 17 au 19 juin 2016 : Festival de Doëlan

Adèle, la mortelle biblio  aux éditions Tourbillon

Mortelle Adèle. Tout ça finira mal !

« Que ce soit pour faire enrager mes parents, torturer mon stupide chat, lutter contre Jade et ses copines ou briser le cœur de Geoffroy… J’ai toujours une idée intéressante ! »

Mortelle Adèle. C’est pas ma faute !

« Je sais m’y prendre quand il s’agit de mener la vie dure à mon entourage. Même mon chat Ajax en a pour ses croquettes ! Mais ce que je n’avais pas prévu, c’est Fizz, mon hamstergrizzli hyperactif bien décidé à me donner du fil à retordre. »

Mortelle Adèle. Poussez-vous les moches !

« Je sais pas vous, mais moi, j’en ai marre de me laisser faire ! Cette fois, Jade et ses copines ont de quoi avoir peur : j’ai réuni tous les enfants laissés pour compte de l’école pour former le Club des bizarres, et on est bien décidés à leur mener la vie dure ! C’est l’heure de la revanche des bizarres ! »

Mortelle Adèle. Pas de pitié pour les nazebroques !

« Au secours ! Mes parents m’ont envoyée dans l’endroit le plus horrible de la planète ! Pas de télévision, pas de jeux vidéo, pas d’Ajax à torturer… juste des arbres, des arbres et encore des arbres ! Mais faites-moi confiance, la colonie des Ragondins Joyeux va se souvenir longtemps de mon passage ici ! »

Mortelle Adèle, la rentrée des claques.

Les vacances, c’est terminé, mais Adèle n’en a pas fini de s’amuser ! Miranda, Jade et les autres feraient mieux de se méfier... Dans ce 9ème tome, Adèle revient avec toujours plus de malice et d’humour noir, avec le club des bizarres, prête à tout pour que cette rentrée des claques soit MORTELLE !

Extra Mortelle Adèle, l'anniversaire de Jade.

C’est l’anniversaire de Jade. Adèle reçoit un carton de non-invitation contrairement à tous ses camarades. Mais elle ne va pas se laisser faire ! Bien au contraire. Elle monte une armée de petits monstres et s’invite quand même chez Jade. Un anniversaire que cette dernière n’est pas prête d’oublier !

De nouveaux jeux déjantés pour accompagner cette fête un peu spéciale et pleine de surprises ! 96 pages de jeux et bandes dessinées pour passer un été MORTEL !

Les stickers de Mortelle Adèle.

Plus de 780 stickers de Mortelle Adèle, Ajax, Magnus

Mortelle Adèle. L’enfer, c’est les autres !

Une bonne dose d’humour noir et un soupçon de tendresse, voici la recette d’Adèle, une héroïne d’un nouveau genre… Accrochez votre ceinture, ça va déménager !

Mortelle Adèle. J’aime pas l’amour !

« Que ce soit pour faire enrager mes parents ou torturer mon stupide chat… j’ai toujours une idée intéressante ! Mais cette fois, les choses se compliquent… Quand il s’agit de déclarer ma flamme à Ludovic, le nouveau de la classe, je perds tous mes moyens ! Grrr… Vraiment, j’aime pas l’amour !

Mortelle Adèle. Un talent monstre !

« Vous n’allez jamais me croire ! J’ai enfin réussi une de mes expériences,

j’ai créé un zombie ! Bon, le seul problème c’est qu’il ne songe qu’à dévorer

papa et maman et que, quand il ne perd pas un bras, c’est sa jambe qu’il égare… Mais vous allez l’adorer, il est MORTEL ! »

Mortelle Adèle. Parents à vendre !

« Ne le dites pas à mes parents, mais j’ai passé une annonce pour m’en débarrasser ! C’est vrai quoi, ils ne pensent qu’aux légumes verts et aux devoirs ! En attendant que quelqu’un veuille bien les adopter, j’ai décidé d’aller voir si c’est mieux ailleurs… Vous m’accompagnez ?

Mortelle Adèle a bouclé sa valise et a bien décidé d’aller passer quelques jours chez sa grand-mère, chez son oncle ou encore chez Geoffroy ! L’occasion de vérifier si la vie est plus mortelle chez les autres, ou peut-être, de se rendre compte qu’on est finalement jamais mieux ailleurs que chez soi !

EXTRA Mortelle Adèle, une nuit avec ma Baby-sitrice.

A travers plus de 100 jeux (grilles de mots, jeu des différences, papertoys, labyrinthes…), prête main forte à Mortelle Adèle pour s’assurer que la babysitrice abandonne la partie et ne remette plus jamais les pieds à la maison ! Seras-tu aussi mortelle que ton héroïne préférée ?

Le Mortel Journal.

« Des secrets, des petites pensées inavouables, des choses qu’on ne peut confier à personne, nous en avons tous ! C’est pour cette raison que j’ai pensé à faire ce journal ! Comme moi, tu pourras y noter tout ce qui te passe par la tête. De quoi te rendre vite compte à quel point tu es moooooortel, non ? »

Fais ta BD avec Adèle.

Comment créer une bande dessinée ? Quelles sont les techniques à connaître ? Comment trouver l’inspiration ? Un coffret avec des éléments pour créer des personnages et devenir le scénariste de sa propre bande dessinée… Tous les secrets pour créer un scénario mortel !


A sortir

Tome.10 Choubidoulove (mai 2016)

 

 

Liens pour tests mortels

http://www.mortelleadele.com/tests-mortels/quizz-1

http://www.mortelleadele.com/tests-mortels/quizz-2

http://www.mortelleadele.com/tests-mortels/quizz-3

 

                                                                                                             20/02/2016

                       Rebellissime                               



 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine lifestyle féminin et familial mais pas que ! Ouvert  aux débats de société et au vivre ensemble 

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.



Les personnes souhaitant signaler des contenus ou comportements illicites sur Rebellisime peuvent cliquer sur le lien ci-dessus pour nous envoyer un mail, ou nous appeler au 0612036849 .