C'EST LA RENTREE !

Inutile de faire l'autruche plus longtemps... Le calendrier est formel, c'est le mois de septembre, c'est la rentrée ! Allez, faut y aller ! Entre organisation, nouveaux emplois du temps, promesses gouvernementales, courses, rythme de folie, bonnes résolutions et cette envie de repartir en mode playa... go, go, go ! 

Côté gouvernement

Le 29 août dernier, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, présente la vision de l'année scolaire 2017-2018, selon le gouvernement. 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale

©Philippe Devernay

"La confiance est la clef du bon fonctionnement d'une société ; elle est aussi la clef du bon fonctionnement de l'École. Pour y parvenir, il faut enclencher un cercle vertueux. Tous les professeurs de France et tous les personnels de l'éducation nationale peuvent compter sur moi et sur l'institution pour leur manifester ces signes de confiance qui se traduisent, dès cette rentrée, par une plus grande liberté d'action accompagnée d'une responsabilisation plus importante. Cette confiance envers les professeurs et les personnels se traduira également par un soutien constant de l'institution dans l'exercice de leurs missions et dans leurs initiatives. Je suis persuadé que les réponses d'avenir naîtront du terrain, inspirées par ceux qui cherchent quotidiennement des solutions pour faire progresser les élèves, notamment les plus fragiles.

Trois mots peuvent nous guider pour faire émerger cette école de la confiance : la République, les excellences et la bienveillance.

La République d'abord, qui doit garantir à chaque élève qu'il quittera l'école primaire en maîtrisant les savoirs fondamentaux, c'est-à-dire la capacité à lire, écrire, compter qui s'accompagne d'une compétence sociale dont le socle est le respect d'autrui. Pour cela, nous devons lutter à la racine de la difficulté scolaire, dès les premières années de la scolarité. Aussi, dès cette rentrée, les effectifs de cours préparatoires en réseau d'éducation prioritaire renforcée (Rep+) sont-ils divisés par deux. En seulement trois mois, le ministère a réussi à faire de cet engagement du Président de la République une réalité.

Les excellences ensuite. Chaque élève a un talent ; l'école doit lui permettre de le trouver et de le cultiver. Pour emmener chaque élève au plus loin de son talent et lui permettre d'atteindre l'excellence, il faut donner davantage de liberté afin que les réponses éducatives puissent être mieux adaptées aux réalités du terrain et aux besoins des élèves. C'est le sens de la liberté nouvelle donnée aux communautés éducatives sur les rythmes scolaires ; c'est également le sens de l'assouplissement et de l'enrichissement des enseignements au collège.

La bienveillance enfin. Elle est complémentaire des mots « République » et « excellences » parce que derrière le mot de "bienveillance"  il y a un état d'esprit, celui de la personnalisation du parcours de chaque élève. Le programme Devoirs faits va dans le sens de cette exigence bienveillante puisqu'à partir des vacances de la Toussaint, il permettra aux collégiens de trouver une aide à l'école pour faire leurs devoirs.

Une commune philosophie traverse l'ensemble des mesures prises pour cette rentrée 2017 : l'esprit de liberté. Cet esprit de liberté est la condition de la confiance si nécessaire à l'échelle de chaque école, de chaque collège et de chaque lycée pour renforcer la réussite des élèves et le dialogue avec les familles. Il est ce qui permettra de lutter efficacement contre les inégalités.

Ce cercle vertueux de la confiance c'est ce que nous enclenchons dès cette rentrée et que nous poursuivrons durant tout le quinquennat avec tous ceux qui partagent une volonté commune de faire réussir les élèves". 

 

Jean-Michel Blanquer

Ministre de l'Éducation nationale

 

La musique adoucit les mœurs..

Et je vais en avoir besoin, parce que cette année je ne pars pas avec un a priori favorable. Comme tous les discours, c'est beau, on a envie d'y croire... Après, y'a l'école en vrai, la vie en vrai,  en mode moitié largués moitié pas concernés. Nous on a eu la chance de rencontrer de bon maîtres et maîtresses en primaire mais le collège, excusez-moi, c'est n'importe quoi ! Dans mes souvenirs, y'avait des profs engagés, enragés, ou complètement absents. Le but c'était de les faire péter les plombs. Bah, c'est fait, lobotomie totale et ça tombe sur mon enfant ! Entre ceux qui punissent, les cours pas clairs, les débordés, ceux qui se plaignent de ne pas pouvoir faire taire des enfants de 11 ans!!! OK y'a la pression des parents qui remettent en cause leur autorité, OK les programmes changent tout le temps, mais là aussi peu d'implication, je suis choquée. A part une prof, tout le reste c'est n'importe quoi. Mais revenons-en à l'actualité. Rentrée 2017 ! 

A écouter le ministre de l'éducation, elle a des allures plus légères, avec la proposition d'une rentrée en musique dans les établissements. Concrètement, les anciens élèves se voient proposer d'accueillir les nouveaux en musique : chorale, orchestre, parents musiciens, ministère de la Culture, tout le monde se mobilise ! #rentreeenmusique. Les 17 et 18 août dernier c'est l'Ile de la Réunion qui a donné le ton en premier ! 

On réduit les inégalités

Cela fait partie du plan, École de la République. L'objectif affiché par le gouvernement, c'est que les élèves maîtrisent les savoirs fondamentaux, à savoir : lire, écrire, compter , respecter autrui. Il faut dire que 20% sortent de la primaire sans les maîtriser. Du coup, dans les réseaux d'éducation prioritaire, on divise les classe de CP et CE1 par deux. 2500 classes de CP sont concernées, pour cette rentrée 2017, 12 élèves par classe. Puis suivront les CE1 pour la rentrée 2018. Des évaluations en français et maths sont prévues dès le CP. Des stages de réussites seront proposés aux élèves de CM2, pendant les vacances de printemps ou d'été, à raison de 15H de stage (3H par jour). Pour améliorer la scolarisation des élèves en situation de handicap, le système ULIS est mis en place. Rappelons que le droit à la scolarisation de tous les enfants, quel que soit leur handicap, est garantit par la loi du 11 février 2005. L'accent est également mis sur la qualité de l'enseignement qui doit être le même pour tous. Que ce se soit en milieu rural, dans les départements d'Outre-Mer, égal  accès pour tous à une école de qualité ! Côté temps scolaire, ce sont les écoles qui décident. 31,8% d'entre elles reviennent à la semaine de 4 jours. Cela concerne donc 28,7% des enfants. La sécurité des élèves fait aussi partie des objectifs. Toutes ces mesures, ont créée 4311 postes !

Cap sur la maternelle !

Parce que les premières années sont déterminantes pour les apprentissages et notamment celui du langage, la maternelle est décisive. C'est à ce stade que l'on peut détecter les difficultés pour apprendre à lire et à écrire. Alors que certains arrivent en CP et savent écrire et compter, d'autres ont encore du mal à tracer les chiffres et les lettres. L'environnement social joue un rôle déterminant, le but de l'école c'est d'harmoniser tout cela. Pour le gouvernement, c'est l'école du langage. Sans lui, difficile de passer au stade de l'apprentissage des savoirs fondamentaux. Entre le jour où votre enfant entre et celui où il sort de la maternelle, ce n'est plus le même ! Il parle ! 

Cool, cool, cool, le collège ! 

Avec la réforme et l'arrêté modificatif du 16 juin 2017, il est question d'école de la confiance. Les équipes pédagogiques ont plus d'autonomie pour répondre aux besoins des élèves qu'elles côtoient au quotidien. Elles sont donc censées bien les connaître. Autant que faire se peut, au regard du changement qu'opère votre enfant lorsqu'il entre au collège et devient un petit ado ! Enfin petit, c'est affectueux... Parce que les filles reviennent de vacances avec 10 cm de plus, des nénés et des poses nabilesque sur les Snap et Insta. Les garçons reviennent avec 10 cm de plus, des baskets de bonhomme, et une envie de traîner en mangeant des chips entre gars !!!  Alors sur la question de leur laisser plus de liberté, chacun sa technique et sa vision des choses ! Le gouvernement souhaite en tout cas, une diversification des parcours grâce à une offre éducative enrichie. Plus d'accompagnement personnalisé, de classes bilingues dès la 6è, de latin et de grec dès la 5è, de langues et de cultures régionales dès la 5è, une ouverture sur l'Europe et le monde. Et toujours 23h d'enseignement commun pour les 6è, 22h pour les autres avec respectivement 3 et 4 h d'accompagnement personnalisé (AP) et d'enseignement pratique interdisciplinaires (EPI). Cela peut paraître flou mais concrètement, il s'agit de relier certaines matières entre elles, rien de plus ! Opération devoirs faits après les vacances de la Toussaint, Entre 16h et 18h, au collège avec des profs volontaires... C'est gratuit ! On s'ouvre sur le monde, on valorise les racines culturelles... ça fait rêver ! 

On reste cool donc au collège, en attendant le lycée et la réforme du BAC qui devrait entrer à l'étude à l'automne 2017. 

Respect, art et bien-être...

Respecter autrui, devient une des priorité, et le gouvernement promet son soutien en ce sens à l'ensemble du personnel éducatif. Education civique et morale quoi ? Il est aussi question de bienveillance, d'un cadre accueillant où les enfants peuvent s'épanouir. La culture et les arts doivent pouvoir bénéficier à tous : accès à des connaissances, pratiques artistiques, rencontres avec des artistes. Il est vrai que les structures et les dispositifs existent, le tout est de trouver le moyen qu'avec des horaires alléger on ne se retrouve pas en perm', dans la cour, en faux atelier, mais à la découverte de disciplines artistiques. De l'art, mais aussi du sport ! On aimerait également que l'on fasse attention à l'hygiène avec des sanitaires dignes de ce nom, de quoi se laver et s'essuyer les mains... La base quoi ! Et une fois qu'on met les enfants bien, on travaille aussi la confiance et de meilleurs échanges avec les parents, qui, c'est vrai perdent confiance envers les institutions, l'éducation n'y échappant pas. On devrait se voir inviter à participer, échanger, à la vie de l'école et au projet éducatif de la classe. Ça fait rêver ! On va voir tout cela sur le site http://mallettedesparents.onisep.fr/

Rentrée connectée

Alors qu'en primaire, les enfants ont parfois accès à l'ordinateur de la classe, peuvent se familiariser avec l'outil informatique, selon leur maîtres et maîtresse. Au collège, bon nombre débarquent en cours avec un téléphone portable pour rester en contact avec les parents et les amis. On découvre les réseaux, et... Pro.note. Le fameux logiciel qui relie les parents, le collège et les élèves : contenus des cours, emplois du temps, absence et retard en direct sur le portable des parents...  On apprend également à faire des recherches sur le Net, certains professeurs proposent même certaines activités en ligne. Un comble diront certains alors que l'apprentissage de l'écriture reste une vraie problématique ! Une nécessité pour d'autres si l'on veut vivre avec les outils de demain. Selon l’enquête menée en 2016 avec l’IFOP, près de 50% des jeunes de 12 à 25 ans pensent que l’écriture manuscrite favorise la mémorisation. Derrière ce ressenti se cache une réalité, confortée par de nombreuses études et recherches internationales. Le numérique ne signe donc pas l’arrêt de mort de l'écriture et de la lecture. Chez Oxford par exemple, cette année on prend le pari des agendas, cahiers et copies 2.0. On télécharge l'application Scribzee, on écrit ses cours, ses notes, les événements, les devoirs... On scanne, on stocke sur un cloud sécurisé et gratuit, on peut partager via e-mails, MMS, réseaux sociaux tous ses documents en formats pdf. Très pratique selon mon fils qui a de suite compris l'intérêt : pour passer ses cours à ceux qui sont malades, pour réviser quant on est pas à la maison, pour se faire rappeler les choses à faire parce que « des fois, on le note sur l'agenda mais on oublie de regarder dans l'agenda ! ». La marque propose également une gamme de classement pour les étudiants, une gamme pour les  professionnels de l'éducation. http://blog.my-oxford.com/fr/

La Rebellissime Family a craqué : 

L'agenda Nude, compatible avec l'application gratuite Scribzee, couverture en matière brute, couleur sable, version rose, sable, bleu, rouge, violet ou noir. Format journalier pour 8,90 € ou semainier pour 8,50 €

L'agenda scolaire Sport Spirit, avec ses 3 décors aux choix il met à l'honneur le street sport dynamique. Compatible avec l'application gratuite Scribzee, 7,90 €

Les cahiers et feuilles de la gamme Notebook 2.0, compatibles avec l'application Scribzee. On retrouve le confort d'écriture avec u papier 90g satiné. En format A4, 24X32. Comptez 2 € le cahier de 96 pages, 3 € les 200 copies, 

On apprécie également que Scribzee permet d'exporter automatiquement les notes scannées sur Evernote. https://www.my-oxford.com/fr-fr/scribzee-et-evernote


 

La rentrée pour tous !

Alors que le ministère de l'éducation prône le respect de l'autre, des différences, le vivre ensemble à l'école, avec le handicap aussi, Rebellissime a repéré la marque Hop'Toys. À l’origine et au cœur d’Hop’Toys, il y a une conviction. La conviction de Bryon et Véronique Torrès que tous les enfants ont un potentiel et qu’il faut pouvoir offrir à tous les outils qui leur permettront de le développer. Depuis 18 ans, Hop’Toys propose des jouets et des équipements adaptés à des besoins spécifiques et, de fait, accessibles à tous. C’est ça, le design pour tous ! Comprendre que ce qui est indispensable aux 10 % de la population porteuse d’un handicap est confortable pour tous ! C’est ainsi que la marque œuvre à son niveau, pour une société inclusive. À la maison, comme à l’école, pour jouer, pour apprendre, pour devenir autonome, les produits Hop’Toys sont adaptés aux besoins spécifiques de chacun et permettent à tous plus de confort, plus de fluidité… et plus de plaisir ! Marianne Viremouneix, chargée de communication Hop'Toys répond à nos questions 

Rebellissime : Au-delà de l'effet mode du hand spinner, comment expliquez-vous le succès des fidgets

Marianne Viremouneix : En fait, il faut comprendre, que pour les enfants/ados qui ont ce besoin sensoriel, un fidget c’est un peu comme des lunettes pour un enfant qui ne verrait pas bien. Cela permet de compenser un manque, un trouble, en permettant à l’enfant d’être dans la même capacité d’apprentissage que les autres. et de remettre l’enfant au même niveau que n’importe quel enfant pour pouvoir entrer au même titre que les autres élèves dans les apprentissages.

Rebellissime :  A qui s'adressent les fournitures scolaires ergonomiques ?

Marianne Viremouneix :   A tous ! C’est le principe du design pour tous, ce qui est indispensable poru certains est confortable pour tous. Un compas plus facile à manier, c’est indispensable pour certains enfants ayant des petites difficultés de motricité fine, par exemple, c’est plus facile pour tous !

Rebellissime : En quoi HopToys participe à la diversité et au vivre ensemble ?

Marianne Viremouneix : Parce que nous croyons que chaque enfant a un potentiel et que c’est à nous, à la société de lui permettre de le développer, par exemple en lui proposant des outils éducatifs et des jeux adaptés, en militant pour une école et une société inclusives. En croyant que tous les enfants ont des besoins particuliers, en refusant le clivage normal/pas normal, etc.

 

http://www.hoptoys.fr/22-notre-petite-histoire

 

La sélection Rebellissime

Collier de mastication Ark Brick, 16 €, une une solution discrète aux enfants ayant un besoin irrépressible de mastiquer. Ce fidget oral aide à s’autoréguler et se concentrer. Une face avec gros picots, l’autre avec petits picots. Plusieurs densités /résiliences : rouge et violet (souple), vert et turquoise (moyen), bleu et lavande (dur). Vendus à l'unité. Dim. 6,5 x 1,5 cm. Dès 3 ans 

Le Busylegz, 63 €,  est l’outil indispensable pour les enfants ayant la bougeotte ! Placé sous une table, l’enfant positionne ses pieds de chaque côté et exerce des mouvements en toute discrétion. Idéal pour les enfants TDAH et présentant des troubles de l’attention. En plastique, Dim. 41 x 28 cm. Dès 3 ans. 

Le Bodyball, 18,50 €, d’une douceur incomparable, ultra-solides il s’utilise en thérapie en usage intensif ou familial. Utilisez-le gonflé pour des exercices corporels ou semi-gonflé comme fauteuil ! Idéal pour retrouver la forme tout en s’amusant. Existe en 5 tailles : de 55 à 95 cm. Vinyle non-toxique, sans phtalates. Sans latex. Jusqu’à 300 kg. Dès 3 ans. 

4 crayons à papier fidgets, 13,50 €, équipés d’embouts à manipuler: des écrous de différentes formes à tourner à l’infini, d’autres formes à faire virevolter pour occuper ses mains et aider à la concentration. Vous pouvez glisser facilement des embouts à mordiller lorsque ceux d’origine sont usés. Dès 3 ans. 

Le compas Bulleyes, 3 €, facile à manipuler et sans pointe! D’un doigt on tient le compas au centre du cercle puis on tourne autour avec un stylo. Graduation de 0 à 12 cm. En plastique rigide. Astuce : on peut fixer le centre du compas avec une punaise. Il suffit alors de tourner autour avec un stylo !


Coût de la rentrée

Si la note baisse pour les enfants du primaire et collège, la facture grimpe pour les adolescents qui entreront en seconde et première selon l’enquête menée par la Confédération Syndicale des Familles. Pour équiper un élève de seconde générale, il faudra compter sur une ardoise de plus de 400 €. Mais les coûts explosent pour les secondes bac pro industriel, dont l’ensemble des fournitures s’élèvera à 704 € en moyenne. En première STI aussi, le budget augmente et atteint cette année les 612 €. Il n’y a donc pas que le passage au lycée qui se révèle coûteux. Face à ces importantes différences de budget, les familles réclament une meilleure répartition de l’allocation de rentrée scolaire. Versée dès le 17 août, son montant d’environ 397,50 € pour les 15-18 ans ne correspond en effet pas aux besoins des élèves concernés. 

Pour faire des économies à la rentrée, des solutions existent. Gagner quelques euros sur une liste de fournitures, c’est très bien mais il y a beaucoup d’autres postes budgétaires qui alourdissent le coût de la rentrée. Des gains beaucoup plus significatifs sont pourtant faciles à obtenir. Scoléo, plateforme mutualisée et collaborative lancée depuis 10 ans en partenariat avec les associations de parents d’élèves, met à disposition à plus de 600 000 familles, des dispositifs digitaux clé en main :

- La bourse aux affaires d’occasion qui permet des gains significatifs pour les objets chers tels que les calculatrices, les équipements sportifs, les instruments de musique.

- La bourse aux livres scolaires qui permet aux familles d’un même établissement de vendre et d’acheter entre elles les lots de livres complets d’une année sur l’autre

- L’Opération Fournitures scolaires est un groupement d’achats mutualisé qui permet aux familles de se faire livrer à domicile la liste conforme à celle demandée par les enseignants

- Stop aux affaires perdues : des étiquettes personnalisables autocollantes et thermocollantes pour marquer les équipements et affaires des enfants : avec son nom et son téléphone. 

Le covoiturage scolaire de Scoleo permet une économie de plusieurs centaines d’euros par an

Plus d’info sur scoleo.fr

 

Les produits qui nous ont tapé dans l’œil 

Chez BIC

Stylos-bille 4 Couleurs, 3+1HB : 3 pointes moyennes noir, bleu et rouge avec en prime, et c'est nouveau, un porte-mines rechargeable avec 2 mines 0.7 mm HB. On aime aussi le grip confortable, la gomme encastrée avec bouton poussoir... Avec ce nouveau produit, on a tout sous la main. 3,50 € 

Feutres d’écriture Intensity fine, des feutres à pointe fine, (bague de 0,8mm et largeur de trait de 0,4mm) avec une encre à base d'eau. 7,95 € la pochette de 12 dont 2 bleu. 

Crayons graphite Evolution, avec sa forme hexagonale, son bout gomme, sa mine HB ultra résistante, il est sans bois et sans écharde et disponible en 4 corps fluos. 1,40 € le pack de 4. 

La Colle Glue Stick, parce qu'elle est colorée à l’application puis transparente au séchage, idéale pour papier, carton et photos, adaptée pour les enfants, sans solvant. Son tube est fabriqué à partir de 100% de matériaux recyclés. 1,99 € le pack de 2. 


Chez Maped

GeoNotes, la règle multifonction qui permet en plus de mesurer et de tracer des traits, de faire des flèches, des puces, d'encadrer... Une règle pochoir très utile donc pour prendre des notes, faire ressortir les choses importantes, personnaliser et donc commencer à mémoriser ses cours !En turquoise ou noir, 0,78 € la règle de 15 cm et 0,92  € en 30 cm. 

Long Life Inno, les 12 feutres au système astucieux leur permettant de rester accrochés tous ensemble. Fini les bouchons perdus et les feutres qui sèchent ! 3,99 €.

Les bouteilles de gouache Color'Peps, utilisable dès 3 ans, qui part au lavage. Ultra mignonnes avec  leur bouchon tête de super héros. 9,99 € le pack de 6 couleurs, 9,99 € le pack de 3 fluos et 2 métal. 

 


 

Les stylo feutres Graph'Peps Duo, une pointe fine et la possibilité de créer ses propres stylos duo ! C'est super pratique. 8 € les 10 couleurs en 5 feutres. 


Chez Pilot

On fête les 10 ans de Frixion avec 4 nouveaux décors spécial juniors : Fashion, jeux vidéo, rock, girly. Seulement 400 000 exemplaires ! Version FriXion Ball entre 1,50 et 2,50 €, version FriXion Clicker entre 2,10 et 2,70 €.  Sinon, il reste toujours les classiques et surtout un pack de 6 recharges avec 3 bleues et 3 couleurs (violet, rose et turquoise)... On écrit, on gomme, on réécrit... ce qui peut être super utile quand on sait qu'un élève de CM2 fait en moyenne 17 ,8 fautes en 10 lignes (selon étude de l'INSEE).

 

 


Chez Staedtler

 

 

10 feutres Triplus Fineliner 334, parfait pour écrire ou tracer des traits précis avec leur pointe super fine de 0,3 mm. On aime leur forme triangulaire et ergonomique. En plus l'encre Dry Safe, à base d'eau,  ne sèche pas, même si Loulou oublie de remettre le capuchon. Reste plus qu'à retrouver le capuchon  ! On aime aussi le boitier et son système présentoir. 13 € environ

 

 

 

 

Un kit mathématiques et géométrie, avec un compas, son crayon papier, 1 taille-crayon, 1 règle, 1 rapporteur, 2 équerres. Le tout dans une boîte, pratique pour toujours avoir son matos sous la main. 5,99 € chez Monoprix.  

 

Allez, bonne rentrée ! 

                                                                             Virginie Legourd                                                            Le 04 septembre 2017



 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine revu et corrigé juste ce qu'il faut pour être interculturel, s'ouvrir aux débats, et à de multiples visions du monde...

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.