Sport et Handicap : c'est la loi !

Depuis 2003, le ministère chargé des sports mène depuis 2003 une politique volontariste afin que le sport soit un outil de promotion individuelle, d’intégration sociale et professionnelle favorisant la santé et l’autonomie des personnes en situation de handicap. L’accès aux pratiques sportives et aux activités physiques de leur choix est devenu une priorité. On ne peut que saluer cette volonté et mettre en avant les initiatives, les avancées, les grands rendez-vous, les témoignages en relation avec le sport et le handicap ! 

 

En 2005 la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées apporte un cadre législatif précis en rendant obligatoire l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté. L’enjeu principal de la mission sport et handicaps est de contribuer au développement des activités physiques et sportives en direction des personnes en situation de handicap au sein des associations sportives. Pour certaines personnes en situation de handicap, le sport est souvent l’un des premiers vecteurs de rééducation fonctionnelle, pour d’autres il s’agit d’un outil favorisant l’autonomie. Pour tous la pratique sportive est un droit et une source d’épanouissement efficace. Elle rompt l’isolement social qui conduit à la sédentarité et permet de se réapproprier une image corporelle positive.

 

Développer une politique sportive favorisant l’intégration des personnes handicapées, doit être une priorité majeure de tous les acteurs du sport. La reconnaissance du sportif en situation de handicap, notamment grâce à l’impact positif des jeux paralympiques, participe à l’évolution de la société. C’est l’un des objectifs du ministère des sports qui met en place une stratégie, une organisation administrative et des moyens humains et financiers adaptés.

 

Plusieurs mesures prises par le ministère traduisent son engagement en faveur du handicap :

- Un pôle ressources national « sport et handicaps » (PRNSH) implanté au sein du centre de ressources, d’expertise et de performance sportives (CREPS) de la région Centre, établissement public national du Ministère chargé des Sports.

- Une mission « sport et handicaps » au sein de la direction des sports dont le rôle est de s’assurer de la mise en place des orientations ministérielles.

- Un réseau de correspondants « sports et handicaps » désignés au sein des services déconcentrés de l’Etat (DRJSCS, DDI, CREPS et écoles nationales). Ce réseau est animé et formé par le PRNSH.

- 31 conseillers techniques sportifs (CTS), cadres du ministère exerçant leurs missions auprès des fédérations dites « spécifiques » et du Comité Paralympique et Sportif Français (18 auprès de la FF Handisport, 12 auprès de la FF du sport adapté et 1 auprès du CPSF).

- 60 % des fédérations dites « valides » ont nommé un (e) responsable de la mission « sport et handicaps ».

- 150 Emplois Sportifs Qualifiés placés auprès des fédérations spécifiques (FF Handisport et FF du sport adapté) financés par l’Etat.

 

L’augmentation continue des moyens financiers alloués au mouvement associatif sportif sur la thématique du sport et handicap: 

Le ministère mène une politique spécifique et ambitieuse en direction des sportifs (ves) handicapé(e)s de haut niveau avec, entre autre, l’alignement du niveau des primes Paralympiques sur celui des Olympiques depuis les Jeux Paralympiques de Pékin en 2008 et la possibilité d’une reconnaissance du statut de sportif de haut niveau pour tout sportif indépendamment du type de handicap.

 

Dans le magazine Rebellissime on en parle ! 

 

Virginie Legourd

le 30 novembre 2020