TESTING MITSUBISHI                       OUTLANDER PHEV

Vous avez certainement vu la publicité à la télé… C’est la même, rouge, pareil ! Le nouvel Outlander PHEV 2019 est le dernier-né de la longue lignée des SUV 4x4 et véhicules électriques de Mitsubishi.

Bon bah elle est belle... Elle est haute, compacte , en plus la nôtre c'est la version de luxe, rouge...la sellerie à l'intérieur en témoigne. Noire et graphique, elle participe à un ensemble design, sobre et très accueillant. Allez hop, on l’essaie. 


A l’intérieur

Quand je suis rentrée dedans la première fois, ce qui m'a le plus marquée c'est le champ de vision. On a la sensation de plonger dans la route. Comme un poisson dans l'eau. L'habitacle est spacieux, A l'avant tu peux, si tu as de grandes jambes les déployer et celui qui est derrière aussi enfin, quand c'est moi qui suis devant avec mes 165 cm! Bon vu de dedans à l'avant, on est bien. A l’arrière également, avec deux ados et un siège bébé, ça passe, tranquille. Et vu que la capacité du coffre est de 463 l ( 886 l si on rabat les sièges arrière). On a pu y mettre la poussette de compète 3 roues Shop and job de Red Castle, nos bagages ( 1 grande valise, 2 sacs de voyages, 1 sac à dos) et il restait de la place ! Bon, cela reste une grosse voiture, alors effectivement sur la route, on est bien, en ville aussi, on domine tout le monde, pour se garer, il faut la place. Mais l’opération est largement facilité avec l’aide au stationnement (caméra) avant et arrière). On a aimé l’habitacle avec la possibilité de recharger nos téléphones, de poser nos boissons. On s’y sent bien. On a apprécié également le fait de pouvoir connecter notre téléphone, pour les itinéraire mais aussi les playlist c’est pratique, on aurait préféré que cela se fasse sans câble ! 

Pour Makha, le conducteur  : « Pour moi qui habite dans la région parisienne, l’intérêt c’est de s’élever et c’est toute la symbolique du 4X4 et j’ai eu cette sensation en entrant dans l’Outlander dès la première fois. En montant dedans, donc, on se sent au dessus des pavés et on se dit que l’on va se retrouver comme sur un coussin d’air et que les lombaires ne vont pas souffrir. Et c’est le cas. Grand confort, prêt à conduire. Il y a de l’espace, liberté de mouvement, on ne se sent pas confiné ». 

A l’utilisation

Le système PHEV est totalement automatique, on peut tout de même choisir entre 

- le mode VE, véhicule électrique.

- le mode SAVE. Cette solution sert à protéger la charge de la batterie tout en ayant recours de temps en temps au mode électrique pour abaisser la consommation de carburant et les émissions. Et pendant ce temps-là, le véhicule se recharge.  

- le mode CHARGE. La voiture se recharge, lorsqu’elle roule. On utilise donc la force motrice générée par l’alimentation en carburant du moteur thermique. Ce système va s’avérer très utile avec les nouvelles réglementations en ville, autorisant la circulation dans certaines zones uniquement aux véhicules à émissions nulles. Si vous habitez à quelques kilomètres de la ville, vous rechargez ainsi sur le trajet aller, en mode hybride avant de basculer en mode tout électrique au cœur de l’agglomération.Tout cela se fait d’un coup de pouce. Les palettes situées derrière le volant servent à moduler le frein moteur . 

De multiples options de charge sont disponibles 

- Charge normale : 4 heures - 230V CA 16 A

- Charge rapide (norme CHAdeMO – 25 min pour charge à 80%*)

L’Outlander PHEV propose trois modes de conduite, tous activés automatiquement par le système d’exploitation PHEV et offrant une transmission intégrale électrique permanente. 

- Mode tout électrique: Jusqu’à135km/h (dans le respect des limitations de vitesse). Le véhicule est animé par les moteurs électriques avant et arrière. L’énergie provient de la batterie 

- Mode hybride série : le véhicule toujours animé par les moteurs électriques avant et arrière. Le moteur thermique alimente l’alternateur, pour recharger la batterie en conduite. Ce mode s’active automatiquement - pour 3-10 min maxi – en cas d’accélération soudaine ou en côte ainsi que lorsque le niveau de batterie est trop bas. Le moteur thermique est également activé ponctuellement et automatiquement pour conserver le convertisseur catalytique dans un état optimal + après 89 jours de conduite en mode tout électrique pour protéger le système d'injection d’essence. 

- Mode hybride parallèle : C’est  le moteur thermique qui entraîne les roues avant via la boîte-pont avant multi-mode. Le moteur électrique avant assiste le moteur thermique. Le moteur électrique arrière continue d’entraîner les roues arrière. Ce mode est activé automatiquement à vitesse élevée (dans le respect des limitations de vitesse) 

Bon pour le ravitaillement on vous le dit... Nous on a cherché sous la pluie et le vent devant la pompe à essence, y'a même un gentil monsieur qui a voulu nous aider. Donc on a appuyé sur l'endroit sans que cela s'ouvre on a ouvert le manuel de 700 pages, chercher un tuto vidéo... Pour ouvrir la trappe de chargement essence... Y'a un levier en bas à gauche de la portière du conducteur

Pour Makha, le conducteur  « J’oublie les contraintes techniques ! Et à ce moment-là je comprends les évolutions faites dans le secteur automobile, surtout pour un conducteur qui a le permis depuis 1994 ! Pour moi qui part d’une voiture diesel, boîte manuelle, c’est très agréable. Je dirai plus reposant, plus facile, et serein en tout cas ! Les commandes sont presque instinctives et du coup la prise en mains se fait en quelques minutes. »

 

Puissance fiscale  5CV

Consommation mixte (L/100km) : 1,8

Emissions de COé (g/km) : 40

À partir de 36 990 euros

Interview Caroline Caquot, responsable Relations Publiques Mitsubishi Motors – France.

Rebellissime : Quelle définition simple donneriez-vous de la voiture hybride ? 

Caroline Caquot : « Une voiture hybride est une voiture qui fonctionne avec un moteur thermique (essence ou Diesel) et un (ou deux dans le cas de l’Outlander PHEV) moteur électrique »

Rebellissime : Pourquoi pollue-t-elle moins

Caroline Caquot :   « Une voiture hybride consommera moins de carburant qu’une voiture classique puisqu’elle fonctionnera également en mode électrique et donc, de fait, émettra moins de CO2 »

Rebellissime : Quelle est la différence entre une hybride et une hybride rechargeable comme le Outlander PHEV ? 

Caroline Caquot : «  L’Outlander PHEV est unique en son genre. En effet, il est basé sur une architecture de véhicule électrique. Contrairement à la majorité des hybrides, ce n’est pas un véhicule thermique auquel on a rajouté un moteur électrique, c’est un véhicule électrique auquel on a rajouté un moteur thermique, essence en l’occurrence. La différence majeure entre un hybride et un hybride rechargeable c’est que le second peut être branché pour être rechargé ce qui lui permet d’avoir une autonomie électrique bien plus importante qu’un hybride simple (entre 45 et 50 km pour l’Outlander PHEV). »

Rebellissime : Qu’est-ce que cela change à ma consommation d'essence ?

Caroline Caquot : « La consommation d’essence est optimisée : très réduite lorsque l’on fait des petits trajets au quotidien et contenue lors de plus grands trajets occasionnels. »

Rebellissime : Est-ce que je consomme plus d'essence en roulant en mode charge ? 

Caroline Caquot : « Oui absolument, puisque le moteur essence est alors sollicité pour faire avancer la voiture ainsi que pour recharger la batterie. En mode « Save », le moteur essence ne sert qu’à recharger la batterie et consommera donc moins qu’en mode « Charge ». Pour charger la voiture, mieux vaut privilégier une prise électrique classique. »

Rebellissime : Quels sont les atouts d'une hybride rechargeable pour une grosse voiture comme le Outlander PHEV ? 

Caroline Caquot : « L’Outlander PHEV a de nombreux atouts : il permet de transporter confortablement 5 personnes et des bagages avec une consommation variant en fonction de son utilisation. Tous les petits trajets du quotidien peuvent être effectués en mode 100% électrique, sans utiliser une goutte d’essence, mais cette grande voiture familiale permet également de pouvoir partir en week-end ou en vacances sans s’inquiéter de l’autonomie grâce à la présence du moteur essence. Le confort de conduite est bien présent : pas de bruit en mode électrique, une grande maniabilité malgré son gabarit et une tenue de route exemplaire grâce à ses 4 roues motrices et à la batterie située sous le plancher qui abaisse le centre de gravité. Cerise sur le gâteau, il est possible de programmer le préchauffage de la voiture sans avoir à la démarrer, bien agréable l’hiver ! En outre, l’Outlander PHEV bénéficie de la carte grise gratuite dans de nombreux départements, et, pour les entreprises, l’Outlander PHEV est exempté de Taxe sur les Véhicules de Société (TVS). Enfin, dans de nombreuses grandes agglomérations, le SUV peut stationner gratuitement sur les places extérieures payantes (à Paris jusqu’à 6h avec la carte véhicule basse émission gratuite) »

Rebellissime : Plutôt ville ou campagne ?

Caroline Caquot : « Les deux ! A la campagne on peut la brancher chez soi, en ville on peut la brancher sur des bornes publiques. »

Rebellissime : Diriez-vous que la tendance va vers plus de conduite automatique et pourquoi ? 

Caroline Caquot : « Les voitures sont effectivement de plus en plus équipées pour une conduite plus confortable mais surtout pour une sécurité accrue, à l’instar du système anti-collision, de l’alerte de franchissement de ligne, du détecteur d’angles morts, etc… autant d’équipements de série sur l’Outlander PHEV, en fonction des finitions. »

Rebellissime : Pourquoi le Outlander n'a pas l'appellation 4X4

Caroline Caquot : « L’Outlander est un 4x4, dans le sens où c’est un véhicule 4 roues motrices, mais ce n’est pas un véritable « franchisseur » comme l’est notre pick-up L200 par exemple. Il est donc classé dans la catégorie des SUV. Il permet néanmoins de circuler sur des chemins difficiles sans être inquiété ! »

Rebellisime : Envisagez-vous que m'on puisse se connecter en bluetooth pour la navigation GPS plutôt qu'en USB ? 

Caroline Caquot : « Non, la navigation GPS qui fonctionne via AndroidAuto ou AppleCarPlay nécessite le branchement en USB du smartphone pour préserver la capacité de sa batterie, très sollicitée en mode GPS. »

Rebellissime : « Notre magazine s'appelle Rebellissime, quel est votre rebelle préféré ? 

Caroline Caquot : «  Jutta Kleinschmidt, pilote de rallye émérite, première et toujours seule femme à ce jour à avoir gagné le fameux rallye Dakar, au volant du mythique Mitsubishi Pajero en 2001 ! Il faut être un peu rebelle pour arriver à se faire une place dans un monde traditionnellement masculin… »

Rebellissime : Et votre voiture ou technologie automobile la plus rebelle ? 

Caroline Caquot : « Ma voiture la plus rebelle est la Mitsubishi Lancer Evolution, une voiture sportive « radicale », avec 4 roues motrices et développant 295 chevaux. D’une efficacité rare, elle a gagné de nombreux rallyes ! Ne la cherchez pas chez votre concessionnaire Mitsubishi, elle n’est malheureusement plus produite, mais de nombreux exemplaires des différentes générations sont encore en circulation en France… »


Caroline Caquot, Makha Diabira, Virginie Legourd.

 

le 27 mars 2019