La République réplique

On dit que la musique adoucit les mœurs... On en a donc bien besoin pour rester zen en ces temps ! La musique, rassemble, permet les rencontres, l'échange et le partage. Le 4 mai, place de la République, de nombreux artistes chantent contre la haine, pour le vivre ensemble...

Mais on est tous las de ce retour au même schéma, mais on est tous las de ce retour au même schéma, oui on est tous las de ce retour au même schéma...  En 1995, NTM chantait Plus jamais ça "National est ce front, international est l’affront. Voilà pourquoi je fais front, fronçant les sourcils. Quand le borgne sénile s’amuse à faire un score de 25% dans ma ville. Non, plus jamais ça, stoppons tout ça ! Stoppons l’hémorragie, cérébrale est l’embolie. Vous avez compris. Vous avez saisi, ressaisissez-vous »...  La même année Raggasonnic chantait  "Tes yeux sont bleus, ta peau est blanche , tes lèvres sont rouges. Qu'est-ce que je vois au lointain, c'est un drapeau qui bouge. Peux-tu me dire ce qui se passe ? Qui représente une menace ? Est ce toi qui ne veux pas perdre la face ?" dans Bleu, blanc, rouge.  Les textes d'IAM dénoncent depuis près de trente ans les dérives du FN. Il y a 10 ans, Diam's chantait Ma France à moi... 

 

Mais qui est violent ?

Violents, vulgaires les rappeurs ? Violents, vulgaires, les textes anti FN?  La violence c'est l'existence d'un parti de la haine. La violence c'est plus de 21% au premier tour. La violence c'est 1/4 de la France qui refuse de vivre avec l'autre, s'approprie les couleurs du drapeau jusqu'à ce que les enfants de la République ne les reconnaissent pas, ne s'y reconnaissent plus, se taisent lors de la Marseillaise et fuient les urnes ! La violence c'est mépriser le souvenir de tous ceux qui sont morts pour la France en traitant leurs arrières petits enfants d'étrangers ou en bafouant les valeurs, la liberté, de ce pays. La violence c'est s'attaquer au souvenir de Jeanne, tous les 1er mai. Mais est-ce qu'elle n'a pas assez souffert cette pauvre fille ? Foutez-lui la paix ! Depuis des décennies, eh oui, putain des décennies, les artistes de tous genres musicaux font front contre le front. Preuve que la musique n'a pas de frontières. 

 

Pourquoi laisserions nous la France à la haine ? 

Le FN n'a pas le monopole de la France ni des Français. Une bonne petite mobilisation citoyenne ne leur ferait pas de mal pour qu'ils s'en souviennent un peu. La France ce n'est pas eux. La France c'est nous, nos parents, nos enfants... Nous vivons ensemble, très attachés aux valeurs de la République et de la démocratie. Qu'importe les plus ou moins grands succès de l'entreprise de banalisation, de madame qui vous savez. Elle n’en demeure pas moins une ennemie de ces valeurs. Pour ceux de ma génération, le FN, c'est les skinheads que les hip-hopiens, les Redskins ont chassé de la place. Aujourd'hui leur cheveux rasés ont bien repoussé, leur bombers sont devenus un accessoire de mode. On les retrouve avec leur potes du Gud qui ont déserté Assas, dans les rangs des manifestants et des services d'ordre du FN.  Ceux qui, pour s'amuser et célébrer Jeanne d'Arc en 1995, jettent Brahim Bouarram, un Marocain de 29 ans, père de deux enfants, dans la Seine.

Ensemble le 4 mai

Pour un grand concert donné sur la place de la République de 18h00 à minuit. Une vingtaine d’artistes et de personnalités viendront animer cet événement citoyen majeur. Portée par un collectif de plus de 30 associations, cette initiative vise à réunir le front le plus large possible afin d’exprimer l’unité de la société civile face aux dérives racistes, antisémites, homophobes, sexistes et négationnistes du Front National de Marine Le Pen. Rappelons, que c'est hors-la-loi le racisme. Article 16-13 du Code Civil : Nul ne peut faire l'objet de discriminations en raison de ses caractéristiques génétiques. Mais que fait la police ? 

En dehors des débats sur votera, votera pas, sur un choix ni simple, ni agréable pour beaucoup,  les associations et les artistes mobilisés pour ce concert entendent bien faire barrière. Pour que le pays ne tombe pas dans un régime dans lequel les droits des uns ne seront plus les mêmes que ceux des autres. Pour protéger l'État de droit dans lequel la liberté d’expression et de manifestation restera un principe inscrit dans la loi. Pour empêcher de rallonger la liste des nationalistes réactionnaires au pouvoir dans le monde. Pour protéger la démocratie de ceux et celles qui cherchent à l’instrumentaliser et l’affaiblir pour mieux la détruire. 

Après, chacun reste libre de son choix devant les urnes, parce qu'on est encore en démocratie. Mais le 4 mai, montrons-leurs ce que c'est d'être ensemble, de kiffer ensemble, de défendre nos valeurs ensemble.

 

Ce concert citoyen est gratuit, organisé par l'UEJF (Union des Etudiants Juifs de France), SOS Racisme et la FAGE (Fédération des Associations Générales Étudiantes), les partenaires, les associations et les artistes qui répondent présents sont nombreux. On compte sur vous ? 

 

Steevy Gustave,

l'un des protagonistes à l'initiative du concert : "Fier encore une fois de produire un concert pour le VIVRE ENSEMBLE, contre la HAINE, mais surtout pour ne pas me réveiller le 8 mai avec une sensation de n'avoir pas pu empêcher l'inacceptable !!!"


 

Rebellissime                                                                                                                                           le 2 mai 2017



 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine lifestyle féminin et familial mais pas que ! Ouvert  aux débats de société et au vivre ensemble 

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.



Les personnes souhaitant signaler des contenus ou comportements illicites sur Rebellisime peuvent cliquer sur le lien ci-dessus pour nous envoyer un mail, ou nous appeler au 0612036849 .