AYNOA, chante et clip pour lutter contre l’endométriose

Nous venons de découvrir le clip d’Aynoa, annonçant la sortie de son EP et de son concert. Superbes soutien et dédicaces aux femmes souffrant d’endométriose. 

Déjà sensible à la cause défendue par l’association Endomind qui œuvre à mieux faire connaître, reconnaître et prendre en charge l’endométriose, Rebellissime est très touché par le morceau Prières d’Aynoa. Il a suffit d’un lien vers ce morceau pour tomber sous le charme de la voix de la chanteuse. Le texte est aussi très touchant et émouvant parce qu’il est question d’espoir. Soutien, compréhension, il y a comme une présence rassurante lorsque l’on écoute Prières… Le clip est sorti le 9 novembre, une vraie pause douceur, comme il en faut pour se ressourcer et piocher dans toutes ses forces pour faire face, garder l’espoir et vouloir donner la vie. Bercé par cette balade aux accents latino, tango, comme dans le clip et ses images très pures, on s’en remet à Dame Nature…

Pour toutes ces raisons, nous souhaitions partager ces émotions avec nos lecteurs et vous livrer notre interview d’Aynoa. 

 

C’est qui Aynoa ?

Un nom d’artiste inspiré du Pays Basque semble-t-il, du village d’Ainhoa, le pays de son grand-père qui joue du piano, piano classique qui participe aux souvenirs d’enfance et de vacances : ambiance Sud-Ouest. Hommage à Marie que désigne le prénom Ainhoa, Marie qui est aussi l’anagramme d’aimer et de l’amour, il y en a avec Aynoa. « L'amour est pour moi une grande source d'inspiration  lorsque je compose et le sentiment suprème pour l'harmonie de notre planète.  J'aime exprimer les notions d'espoir et de paix qui existent même dans des situations périlleuses. L'inspiration, c'est une histoire d'émotions à mon sens. La Nature et la pureté m'inspirent beaucoup. ». Nature et pureté, exactement ce qu’inspire le clip de Prières. 

Sa madeleine de Proust musicale ? « C'est le son du piano de mon Grand Père qui berçe mes vacances dans le Sud Ouest. Je passe beaucoup de temps à l'extérieur à écouter la nature et ses bruits extraordinaires, et la musique classique de Gp comme je l'appelais, était souvent comme la bande originale de ce film que je vivais dehors. A la maison, toute petite fille, j'écoute beaucoup de musique, de la chanson française et de la pop américaine, mon père nous ramène des disques de son travail lorsqu'il rentre le soir. Je me souviens de mon tout premier, c'était l'Aziza ».

Des influences : la chanson française et la pop américaine, Michel Berger, Bjork... et la chanteuse Lhasa au rock métissé de musique jazz et mexicaine. Les styles se mélangent. « En effet, dans mon ep One Step mes compositions pop chanson fusionnent avec des influences sud américaines amenées par les musiciens avec qui j'ai travaillé, Fino Gomez, guitariste uruyayen et arrangeur du morceau Prières ainsi que Minino Garay, le grand percussioniste argentin. Ce sont deux magnifiques rencontres. J'ai aussi collaboré avec deux amis slammeurs, Edgar Sekloka et Marco Moustache qui amènent une touche plus urbaine.La musique est une histoire d'émotions et de partage, j'ai dans mon enfance et de part mes voyages eu la chance de m'ouvrir à differents univers sonores ; Michel Berger, Bjork, la chanteuse Lhasa m'ont beaucoup inspirée, mais pas que bien sûr, je pourrais écrire une page entière des musiques que j'aime. La musique rassemble les cultures ».

Une musicienne : à 9 ans, Aynoa étudie le piano pendant 10 ans puis elle apprend seule la guitare avec laquelle elle compose ses premières mélodies. 

Une chanteuse qui se met en scène, comme on peut le voir dans son clip Prières ou sur scène : après un parcours de comédienne, elle suit en 2011 des cours de chant avec Sara Lazarus à la Bill Evans Piano Academy. Dès lors, elle commence à se produire dans les clubs jazz parisiens et continue d'écrire.

Artiste engagée

En 2014, Aynoa apprend qu'elle est atteinte d'endométriose. C'est le déclic pour enregistrer son premier disque. « Lorsqu'un événement nous bouleverse, nous sommes dans le rejet, le déni. Puis on est comme propulsé de nous-même, et l'on renaît en quelque sorte. C'est une nouvelle naissance, je veux porter mes chansons». 

En 2015, elle s'engage auprès de l'association Endomind qui œuvre pour l'amélioration de la prise en charge de l'Endométriose. Le morceau Prières, premier single à sortir, parle d'infertilité.

C'est avec tendresse qu'il tend à apporter du soutien et de l'espoir.

« En 2014, j’apprends que je suis atteinte d’Endométriose. En 2015, après une merveilleuse rencontre

avec Nathalie Clary, la présidente d’Endomind, je décide de m’engager auprès de l’Association. Alors que je vais chanter pour la fermeture de la 2ème marche mondiale contre l’Endométriose, le choix de la chanson Prières arrangée dès lors avec magie par le guitariste Fino Gomez pour ce moment intense, apparaît comme une évidence » explique Aynoa. 25% des ventes physiques et digitales de l’EP One Step qui sortira le 13 janvier 2017, seront reversés à l’Association Endomind sous forme de dons.

Du coup, ce n’est plus une seule artiste qui s’engage mais toute une équipe « Je suis emplie de gratitude devant le travail collossal et l'amour donnés par l'équipe merveilleuse qui a oeuvré pour l'enregistrement de la chanson : Prières est arrangée par Fino Gomez, Mixée par Laurent Binder (Babx,B.biolay..), interprétée par Minino Garay, A.Perrot, Line Kruse, O.Angarita. Le clip est réalisé par Marianne Bp assisté de Guillaume Saix ».

 

Paroles et musique

De ses rencontres intenses avec le guitariste et arrangeur Fino Gomez avec qui elle co-réalise l'EP, et avec le percussionniste Minino Garay, naît un métissage musical où ses compositions pop chanson fusionnent à des influences sud-américaines argentino-peruano-uruguayennes (Milonga, Cha cha..).

Tout en acoustique, se mêlent à la musique d'autres couleurs : des arrangements classiques à corde (joués par Line Kruse, Octavio Angarita), un slam velouté d'Edgar Sekloka, ou un piano voix en suspension (duo avec Marco Moustache).

Autre belle rencontre, celle avec Laurent Binder (Babx, B.Biolay, Raphael) qui mixe l'EP 6 titres. Les textes, profondément intimes, partent souvent d'un bouleversement, et tendent à être porteur de chaleur et de positivisme. Il y a toujours dans les chansons d'Aynoa, de la sagesse qui vient adoucir les thèmes les plus chargés. Les mélodies aériennes, sur fond de spiritualité, invitent à la réconciliation.

La chanson One Step, missive à l'être aimé et titre de l'EP, prône le lâcher prise et la sérénité. Un pas, celui vers la renaissance. « Et nous ajustons la voile, nous ne nous plaignons pas des vents qui tournent, nous laissons aller, en réchauffant nos cœurs ».

Douce et enivrante, la musique d'Aynoa est une respiration poétique pour l’âme. Chaque souffle, chaque silence s’écoute et est habité d’une émotion qui envoûte. La voix est comme le vent, une brise caressante, puis elle souffle tantôt plus fort pour soulever les consciences. L’un des proches de Rebellissime, professionnel de la musique parle même de note bleue. Une note entre deux notes, que peu de personnes atteignent comme Aynoa et encore moins sans dissonance ni crevaison de tympan. 

 

La question Rebellissime : Quelle chanson trouvez-vous la plus rebelle ?

"Dans l'EP One Step, I want to hear you est la chanson la plus rebelle, c'est le seul piano-voix !"

 

 

 

 

Soutenir l’association Endomind 

… et ainsi donner plus de visibilité à l’Endométriose, maladie douloureuse et invalidante sans aucun traitement curatif, qui touche 1 à 2 femmes sur 10 dans le monde, et encore trop méconnue et ignorée. Conséquences dramatiques : retard de diagnostic de plus de 10 ans, errance médicale…

http://www.endomind.fr/

 

 

EP One Step, en pré-vente : 

https://itunes.apple.com/fr/album/one-step-ep/id1151175283

 

 

Aynoa en concert 

le 8 décembre 2016.

Sunset-Sunside

60, rue des Lombards

Paris 1er arrondissement

INFOLINE +33 (0)1 40 26 46 60

Tarif : 20 €

 

 

Aynoa et Virginie Legourd                                                                                                      Le 16 novembre 2016



 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine revu et corrigé juste ce qu'il faut pour être interculturel, s'ouvrir aux débats, et à de multiples visions du monde...

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.



Les personnes souhaitant signaler des contenus ou comportements illicites sur Rebellisime peuvent cliquer sur le lien ci-dessus pour nous envoyer un mail, ou nous appeler au 0612036849 .