LE ROI LION 2019

Le film d’animation culte de Disney, 2è plus gros succès du genre prend vie au cinéma le 17 juillet. On y retrouve tous les personnages, l’histoire, les musiques, version film,

plus vrai que nature. 

 

L'évènement est quasi planétaire... s'ils existent, même les petits hommes verts doivent trépigner d'impatience ! Et dans toutes les têtes résonne le fameux  "Nants ingonyama bagithi baba. Sithi uhhmm ingonyama" (Voici le lion. Oh oui, c'est un lion en zoulou).Si l’histoire ne change pas, 25 ans d’enfants, de petits enfants devenus grands, ayant eux-mêmes des enfants attendent de voir leurs lions et autres animaux de la jungle préférés en vrai. En vrai… c’est à dire de vrais animaux qui parlent et qui chantent ! C’est toute la magie du défi confié et relevé par Disney et le réalisateur Jon Favreau. On a tous envie de chanter à nouveau, de s’émouvoir, de s’identifier, de s’amuser en suivant le parcours initiatique du jeune Simba. Et on guette dans le regard des plus petits, qui vont découvrir Le Roi Lion en film, cette étincelle de pure bonheur à partager. Partageons également avec le réalisateur Jon Favreau, les voix françaises Rayane Bensetti (Simba), Anne Sila (Nala), Alban Ivanov (Pumbaa), Jamel Debbouze (Timon), Sabrina Ouazani (Shenzi) et China Moses qui interprète la chanson culte "L'Histoire de la vie" leurs ressentis et émotions sur Le Roi Lion.

Le film roi…

Pour toute une génération et de ses p’tits p’tits fillots ! A sa sortie en 1994, ce qui va s’imposer comme l’un des plus grands classiques des films d’animation Disney et surtout comme l’un des plus grands succès du cinéma, remporte Oscar et Golden globes. En 1997, la comédie musicale inspirée du film devient l’un des plus gros succès de Broadway. 25 ans plus tard on ne peut que souhaiter au film de rencontrer un tel succès ! On peut déjà saluer le réalisme des images. En voyant la bande-annonce et les extraits, on est bluffé,  parce que l’on dirait vraiment des vrais. Mais non ! Tout est numérique, les personnages, animaux, les décors, tous les détails ont été créés sur ordinateur, grâce à une technologie avant-gardiste spécialement conçue pour le film. Il faut dire que Jon Favreau repousse les limites pour faire vivre Le Roi Lion sur le grand écran d’une façon inédite, grâce à une évolution de la technologie de la narration qui mélange les techniques du cinéma en prise de vues réelles et les images photoréalistes générées par ordinateur. Il explique « Les gens sont très attachés au Roi Lion. Disney a connu un énorme succès avec la version animée originale, puis avec la comédie musicale de Broadway. Je savais que je devrais procéder avec beaucoup de soin, que c’était une immense responsabilité. Il fallait surtout ne rien abîmer. Mais j’étais convaincu que l’on pouvait respecter l’œuvre originelle tout en lui donnant vie autrement, grâce à des techniques et des technologies époustouflantes.». Les environnements ont été conçus à l’aide d’un moteur de jeu, et  des outils de réalité virtuelle à la pointe de la technologie ont permis à Jon Favreau et son équipe de se promener dans le décor virtuel, d’effectuer ses repérages et de régler ses plans comme s’ils se trouvaient réellement en Afrique. Aucune population, aucun espace naturel, ni animal n’aura donc été exploité durant le tournage ! Et pourtant cela a l’air plus vrai que nature. Du coup, nous ne sommes pas à l’abri que les enfants croient que les vrais animaux parlent et chantent !  

Casting de roi

Qu’il s’agisse des voix américaines ( Donald Glover pour Simba, Beyoncé pour Nala, James Earl Jines pour Mufasa, Seth Rogen pour Pumbaa, Chiwetel Ejiofor pour Scat, Alfre Woodard pour Sarabi, Billy Eichner pour Timon et John Kani pour Rafiki) ou des voix françaises, c’est un régal! Jean Reno prête à nouveau sa voix à Mufasa, Rayane Bensetti prête sa voix à Simba adulte, Anne Sila à Nala adulte, Jamel Debbouze à Timon,  Alban Ivanov à Pumbaa, Sabrina Ouazani à la hyène Shenzi, Michel Lerousseau à Scar, Juliette Degenne à Sarabi, Daniel Kamwa à Rafiki, Sébastien Desjours à Zazu, Jean-Baptiste Anoumon à Azizi, Diouc Koma à Kamari, Lorik Saxena à Simba jeune, Lévanah Solomon à Nala jeune.  La chanson « L’histoire de la vie », qui ouvre le film, est interprétée par China Moses, et pour compléter le casting à noter également les artistes Michaël Lelong et Ismaël El Marjou, en voix additionnelles chantées.

©Disney

 

Un film familial

Parce qu’il raconte l’histoire d’une famille, ses valeurs, ses discordes… Parce que la famille de Mufasa est un peu la nôtre. Mufasa, roi intelligent règne sur la Terre des Lions, père de Simba. Il aime sa lionne, Sarabi, est toujours prêt à s’amuser avec leur petit. Il est déterminé à enseigner à Simba tout ce qu’il sait dans l’espoir que son fils dirigera un jour la Terre des Lions avec compassion et intégrité. Ardent partisan du Cycle de la Vie, Mufasa sait qu’il ne sera pas toujours là. Son dévouement à sa famille et à son royaume n’a pas de limites. 

Parce que c’est un plaisir de revoir le film pour les grands, les moins grands, et un plaisir de découvrir une version film pour les plus petits. Le roi Lion permet ces moments de partage en famille, entre génération. Cela, le réalisateur l’a bien compris. Il livre quelques anecdotes sur le sujet. « Beyoncé Knowles-Carter donne vie à la lionne féroce et intelligente. Quand on songe à qui l’on rêverait de voir interpréter le rôle de Nala, en particulier les performances musicales, c’est le nom de Beyoncé qui vous vient tout de suite. Il est assez difficile d’être considéré comme quelqu’un de cool quand vous avez des préadolescents et des adolescents à la maison... Mais avoir Beyoncé dans mon film m’a définitivement apporté beaucoup de crédibilité aux yeux de mes enfants et de leurs copains ! Je suis un grand fan de sa musique et j’étais fou de joie d’explorer ce qu’elle pouvait apporter». Le réalisateur poursuit : « Le fait de travailler sur Le roi Lion est aussi quelque chose qu’elle peut aussi partager avec sa famille. Ce qui est tellement amusant dans la réalisation de ces films, c’est d’avoir l’occasion de partager des expériences. Les enfants ont des opinions très arrêtées et j’ai pris beaucoup de bonnes décisions quant à ma collaboration à ces films familiaux parce que j’ai écouté ma famille. Ils n’hésitent jamais à me dire ce qu’ils pensent de tel ou tel projet et de ce que j’ai l’intention de faire ». Ne dit-on pas que la vérité sort toujours de la bouche des enfants ? Si leur avis est positif le film ne pourra être qu’un succès !

© Disney

 

On prend les mêmes…

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa, qui prend à coeur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufasa, l'ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la trahison, la tragédie et le drame, ce qui finit par entraîner l'exil de Simba. Avec l'aide de deux nouveaux amis, Timon et Pumbaa, le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit. La même histoire ! 

Le jeune Simba, son père Mufasa, son oncle Scar  (le traître de sa race ! On dira le méchant devant les enfants), sa chérie Nala, ses potes Pumbaa le phacochère et Timon le suricate, ils sont tous là, personne ne manque à l’appel. Même les musiques sont des reprises de celle de Hans Zimmer et Elton John. Comme pour Le Livre de la Jungle dont doit également la version film à Jon Favreau. Celui-ci est très attaché au classique. Il explique : « J’ai compris l’importance de cette relation héréditaire et puissante avec le film original. La tradition autour de cette histoire est tellement riche… Il s’agit d’archétypes et de luttes de pouvoir qui remontent au « Hamlet » de Shakespeare et même encore plus tôt. Rivalités, trahison, passage à l’âge adulte, mort et renaissance – les cycles de la vie – sont à la base de tous les mythes dans le monde. Y ont été ajoutés des éléments émotionnels aussi forts que la musique africaine et les chansons nées de la collaboration d’Elton John et de Hans Zimmer ». Et bien tout cela n’empêche pas de dire que l’on va voir Le Roi Lion et non pas le revoir. 

©Disney 

L’Afrique continent roi

Dans la version américaine, tous les rôles de lions sont tenus par des comédiens ayant des origines africaines. Les équipes ont commencé leur travail d’observation des animaux et des sites africains début 2017. C’est le Masai Mara au Kenya, dans le parc naturel du Serengeti qui inspire la Terre des Lions. La chaîne de montagne des Chyulu Hills, au sud-est du Kenya se retrouvent dans le Rocher des lions. Quant aux paysages qui l’entourent, ils sont inspirés de Borana au centre-nord du Kenya. Toujours au Kenya, c’est le Challenge Beach qui sert de référence pour le point d’eau de la Terre des Lions. La fameuse scène du canyon s’inspire du Sesriem Canyon en Namibie. Le désert de sel et d’argile de Sossusvlei, dans le désert du Namibie, et ses spectaculaires dunes de sable ont servi de référence pour la région dans laquelle Simba se retrouve après avoir quitté la Terre des Lions. Les chutes d’eau du parc national d’Aberdares, dont celles de Karuru – les plus hautes du Kenya – ont servi de référence pour le retour de Nala dans la vie de Simba. Les hyènes changent de nom. En 1994 il s’agissait de Banzai et Ed, es voilà renommés Shenzi, Kamari et Azizi d'après les mots swahili signifiant "sauvage", "puissant" et "clair de lune". Il a été décidé de leur donner des prénoms africains pour cette adaptation live. Timon ne marche plus sur ses deux pattes arrières… Non, parce que les suricates, les vrais marchent à quatre pattes ! 

Le producteur Jeffrey Silver raconte : « Jon Favreau nous a envoyés en Afrique, avec pour mission de ‘faire un film vrai’. Il voulait que tout dans le film soit ancré dans la réalité. Il pensait que si nous commencions à embellir la réalité, nous serions sur une pente glissante qui nous entraînerait vers un film impossible à croire, à comprendre, et qui ne toucherait personne. Notre mission était de tout garder le plus naturel possible – les bonnes espèces, les bonnes couleurs de roches, la lumière d’un lever ou d’un coucher de soleil, le ciel nocturne, les bonnes espèces végétales. »

Le directeur de la photo Caleb Deschanel explique : « Ce qui est extraordinaire au Kenya, c’est la variété des paysages, du sable du désert aux montagnes, en passant par les lacs, les ruisseaux et la magnifique végétation luxuriante. Et il y a évidemment la plus extraordinaire variété d’animaux sauvages que l’on puisse imaginer. Ça a été une révélation. »

 

L'avant-première européenne à Londres a rassemblé le 14 juillet une grande partie de l’impressionnant casting réuni pour ce film par Jon Favreau ainsi que de nombreuses personnalités - dont le duc et la duchesse de Sussex - avaient fait le déplacement pour assister à cet événement. Les fans ont ainsi été comblés de voir Beyoncé Knowles-Carter au bras de son mari Jay-Z, les comédiens Seth Rogen, Billy Eichner, Chiwetel Ejiofor, Florence Kasumba, Keegan-Michael Key, les talentueux musiciens Sir Elton John, Pharrell Williams, Hans Zimmer, Lebo M, Sir Tim Rice, et bien évidemment le réalisateur Jon Favreau fouler ce magnifique tapis jaune déroulé pour cette projection exceptionnelle!

©Disney

 

Le Roi Lion

Réalisateur :  Jon Favreau

Distributeur :  The Walt Disney Company France

Sortie : 17 juillet 2019

Genre : Aventure

Durée : 98 min

Scénario 2019 : Jeff Nathanson d’après celui d'Irene Mecchi, Jonathan Roberts et Linda Woolverton en 1994. 

 

#LeRoiLion

 

Le mot de la fin ? 

"Nants ingonyama bagithi baba siginifie. Sithi uhhmm ingonyama"(En Zoulou :Voici le lion. Oh oui, c'est un lion).

 

Virginie Legourd

Le 16 juillet