LES ACTIVITES DEVENUES TENDANCE GRÂCE AU CONFINEMENT

Puisque dans la vie il est essentiel de savoir tirer la quintessence du temps qui nous est imparti, de chaque situation et de chaque instant... Alors ? Tricot, cuisine, peinture … Quelles sont ces activités que le confinement a rendu tendance ? 

 

Nous allons nous pencher sur les facettes positives de la politique menée par nos dirigeants au cours de la crise de la Covid. Sans entrer dans le débat de savoir si le pilotage fut pertinent, sans même aborder les fondements de ce qui aurait pu ou du être fait afin de ne pas aggraver la situation, nous allons plutôt aborder ces quelques 10 mois passés à être confiné à la maison ou soumis à un couvre-feu plus ou moins contraignant, sous le prisme des activités « maison » qui ont très largement bénéficié du contexte. Voyons ensemble comment les Françaises et les Français se sont occupés et comment ils s’occuperont encore… Sans doute cela vous donnera-t-il des idées et vous permettra de ne pas subir chaque minute qui passe, et d’en faire un temps utile, voire constructif et peut-être même allez savoir, épanouissant !

La France est une terre de goût, mais pas seulement...  Terre de gastronomie aussi !

Le titre du paragraphe vous aura sans doute mis sur la voie du contenu à venir, nous allons parler de cuisine évidemment, mais pas seulement, puisque le bon goût ne concerne pas seulement la nourriture et la bonne chère ! Mais chaque chose en son temps et chaque saison ses pousses...

Pour peu que vous ayez la télévision, vous n’avez sans doute pas manqué de remarquer combien la gastronomie et l’art des casseroles frémissantes et du fourneau qui hume bon les petits plats maison sont revenus en force ces derniers temps… Et bien sachez qu’à l’heure où le contexte de la Covid nous a tous plus ou moins amené à nous confiner à la maison, la population française s’est prise d’une passion renouvelée pour la cuisine.

On ne compte plus les comptes Facebook, Instagram et autres voyant fleurir les parutions de superbes photos montrant les réalisations culinaires, parfois très sophistiquées, d’autres fois un peu moins…

Déjà des études sont parues à ce propos et dites-vous que plus d’un tiers des français s’est retrouvé à jongler avec les poêles, les marmites, les fait-touts de façon plus régulière qu’à l’accoutumé au cours de la période… Cet engouement tout neuf ou ressuscité pour la cuisine a permis à certains de perfectionner des plats traditionnels, d’en inventer des déclinaisons et à d’autres de se risquer à des recettes qui jusqu’alors semblaient être réservées aux seuls « Maîtres queues » de restaurants huppés…

Comme souvent, c’est le temps qui semble être la clef de voûte de ces changements bien entendu, ce temps qui nous manquait au préalable, et qui pendant le confinement est devenu le comburant de pléthore d’activités plus ou moins chronophages…

Il serait trop long de faire une liste exhaustive des mets et des délices qui ont connu le plus grand succès auprès des néo chefs-cuisiniers, mais en voici quelques-uns à la volée : le humus, le hamburger maison (y compris le hamburger végétarien qui fait un carton…), les pâtisseries (tarte au citron, charlottes, entremets, tiramisus, brownies, madeleines,  éclairs et autres mille feuilles…), les plats exotiques que nous avons souvent l’habitude d’acheter tout près (nems, samoussas, tacos, couscous royal ou végétarien et autres régals…), les potages, les pizzas… La liste est sans faim...ou plutôt sans fin pardon !

Si dans un premier temps vous n’oserez peut-être pas vous lancer dans la confection de mets dont la complexité vous semble presque tenir de l’alchimie obscure et alambiquée, prenez votre temps et vous verrez qu’au bout de quelques semaines seulement, votre capacité à élaborer des plats délicieux et parfois de haut vol, va vous donner du baume au cœur et vous pousser à justement repousser vos propres limites initiales, qui, n’en doutez pas une seconde, sont extrêmement extensibles ! Alors tous à vos toques !


A la pointe de la mode

Comme nous l’avons souligné en entame de paragraphe, parler de goût en France, ce n’est pas se cantonner aux plaisirs du palais… Le bon goût à la française c’est aussi l’art du bien vêtir et de la jolie coupe…

Oui la mode et la couture sont aussi des disciplines qui plaisent tout particulièrement dans l’hexagone, sans parler de la haute couture, car ceci est autre chose et ne nous concerne tout simplement pas. D’ailleurs, employer le terme de « couture » uniquement est sans doute réducteur, il faut aussi évoquer la broderie et le tricot pour ne pas faire de jaloux..., car ces deux activités ont également connu un fort regain de vent en poupe auprès de la population. 

Penchons-nous quelques instants sur ce phénomène nouveau qui a déjà sensiblement modifié les habitudes de consommation d’un grand nombre d’entre-nous. Nous espérons d’ailleurs que cette inclination sera instillée au cœur des français de façon pérenne, car il est indéniable qu’apprendre à se servir de ses mains pour fabriquer et assembler des éléments n’est rien moins que le propre de l’homme depuis que l’humanité est humanité… C’est une sorte de retour aux sources...ce type de source dont nous avions plus ou moins appris à oublier l’origine et la destination…

Après avoir effectué l’achat de votre machine à coudre, de vos tissus, de vos aiguilles à tricoter, de vos pelotes et de tout l’attirail qui va vous permettre de mettre à profit l’incroyable potentiel en sommeil dans les limbes de votre être véritable, la première étape est de dégrossir un peu les bases… D’innombrables tutoriels et de très nombreux cours à distance ont fleuri un peu partout, il ne faut pas hésiter à s’y référer pour éviter de stagner et d’avoir l’impression de ne pas réellement pouvoir parvenir à quoi que ce soit, car les progrès peuvent être très rapides pour peu que vous assimiliez certaines méthodes de travail et certaines astuces que vous n’auriez pas pu découvrir par vous-même… 

L’expérience des petites mains du passé doit servir aux petites mains d’aujourd’hui, encore une fois, c’est cela le propre de l’humanité, une forme de passage de témoin chargé de sens… Avancer et enrouler du fil d’expérience sur le bobinot du temps, sans commettre l’erreur de vouloir recommencer à partir de rien. Prenez le temps d’emprunter ici et là tous les menus conseils qui vous donneront bien vite une assurance certaine et une capacité à vous sentir en maîtrise…

Une fois ce stade franchi, alors il ne vous restera plus qu’à trouver les patrons des vêtements ou des éléments d’habillage (écharpes, snoods, gants, bonnets, etc.) que vous souhaitez confectionner. Une recherche sur Internet vous fournira un réservoir inépuisable de modèles, et s’il est conseillé de ne pas s’attaquer d’emblée à des travaux trop complexes, le fait d’aller avec une difficulté croissante vous prouvera à vous-même que vous êtes bel et bien capable de réalisations tout simplement somptueuses… 

Vous n’imaginez pas le potentiel qui est le vôtre, mais commencez par ne pas en douter, vous en serez récompensé de manière spectaculaire, et au centuple comme le dit si bien l’adage !


La culture sous toutes ses formes au devant de la scène…

Quel esprit retors ou pessimiste a donc bien pu penser que le confinement devrait forcément être la fin des haricots en ce qui concerne la culture, le jardin ou le micro-jardinage ?

Eh oui, s’agissant de culture, avant de nous pencher sur le « jardin du fors intérieur », celui du savoir et de la possibilité d’aller voir des films, des spectacles, d’aller au musée etc., nous allons parler de la culture au sens végétal du terme, car c’est effectivement une activité qui a connu un regain d’intérêt absolument sans précédent au cours des périodes de confinement.

Penchons-nous tout d’abord sur ce que l’on appelle le micro-jardinage, et que tout un chacun peut facilement mettre en application au sein même de son habitat. Il existe toute une foule de manières de réaliser cela, et certains pays sous le joug d’embargos particulièrement sévères (nous pouvons citer Cuba ou le Vénézuela, par exemple, avec des résultats absolument bluffants en matière de productivité) nous avaient plus ou moins montré la voie…

Si vous possédez un balcon, voire une petite terrasse mettez ces surfaces exposées à l’air libre et au soleil à profit pour cultiver des plans de tomates ou de légumes divers… 

Si vous n’avez pas la chance de posséder cette option,  il vous reste la solution des bacs en intérieur, des caisses à vin, des treillis grimpants, des jardinières désignées à ces fins, qui, en fonction de leurs gabarits vous permettront également de pouvoir faire pousser des denrées alimentaires que vous serez aussi contents de déguster que fiers de produire…

Car c’est bien là l’atout numéro un du micro jardinage, permettre à toute la famille de retirer un sentiment de fierté et de retrouver le goût de mettre les mains dans la terre, cette matrice originelle à partir de laquelle l’humanité a su sortir de la famine en de très nombreux endroits du monde et en de multiples époques plus ou moins prospères…

Mais la résurgence du jardinage concerne aussi et peut-être même davantage les personnes qui possèdent effectivement un petit lopin de terre arable, et qui ont su transformer la période de confinement en une véritable opportunité… 

Souvent, c’est le temps qui leur manquait pour pouvoir  préparer le sol, semer à temps, surveiller comme il se doit, tailler, étêter, puis récolter les fruits et les légumes produits à la maison… 

Des carottes, des salades, des fraises, des poireaux, des pommes de terre, des courgettes, des aubergines, des choux, des courges, à vous de voir ce qui fait partie des aliments préférés de la famille… Il va sans dire que certains légumes et certains fruits sont plus ou moins difficiles à cultiver, mais cela n’a semble-t-il pas refroidi les ardeurs de cette nouvelle génération de jardiniers en herbe, puisque les statistiques prouvent la recrudescence de cette activité, qui était jusqu’alors un peu tombée en désuétude… Alors, pourquoi pas vous ?

Après les plaisirs de la bouche et de la salissure au contact de la terre nourricière, revenons à l’autre acceptation du terme « Culture », celle désignant la possibilité de pouvoir se cultiver soi-même, en lisant, en visionnant des films, des documentaires, en assistant à des conférences sur n’importe quel sujet qui vous passionne vraiment ou qui vous a toujours fait de l’œil sans que jamais vous ne puissiez vraiment trouver le temps ou l’énergie d’y accéder, une fois la journée de travail accomplie, le repas préparé, les enfants couchés, etc.

Si cela pourrait de prime abord paraître un brin contre-intuitif de penser que le confinement puisse représenter une véritable chance pour apprendre, pour approfondir, pour découvrir, et bien sachez que c’est pourtant bel et bien le cas !

Les technologies modernes ont ça pour elles qu’elles nous offrent la possibilité de nous rendre en de très nombreux endroits sans avoir à décoller notre séant de notre salon ou de notre chaise de bureau, et cela par le truchement ingénieux de l’informatique ou même des écrans. On appelle ce concept les visites virtuelles, et allez savoir pourquoi, ces dernières ont connu un Boum sans précédent depuis Mars 2020 !!!

Certains musées parmi les plus illustres avaient déjà développé des logiciels et/ou des applications susceptibles de vous permettre de venir rassasier votre curiosité en quelques clics (le British Museum, la National Gallery of Art, et tant d’autres…), le tout pour la modique somme de...votre abonnement Internet ! Péccadille !!!

Mais ce type de visite ne concerne pas seulement les musées, il faut savoir que certains pays ont mis les petits plats dans les grands lorsque la technologie a vu le jour, c’est ainsi que des centaines de milliers de français « se sont rendus » au Taj Mahal, à Florence ou à Rome, aux pieds des Pyramides de Gizeh, en surfant simplement sur la toile… A bon entendeur...

Il faut savoir que les concerts eux-aussi ont bénéficié d’un boost en la matière, la plupart en rediffusion et non en Live, mais ce petit défaut est aussi une force à part entière lorsque l’on se rend compte que l’on peut voir son groupe ou son artiste préféré autant de fois que l’on veut, dans son salon ou dans sa chambre, et ce à n’importe quelle heure du jour et de la nuit…

Les réseaux sociaux se sont d’ailleurs pris au jeu en instaurant des rendez-vous pour des communautés entières qui ont pu partager ensemble (ou presque…) des événements musicaux grandioses auxquels elles n’auraient peut-être pas assisté du tout sans cela… Les orchestres symphoniques les plus formidables du monde, les opéras les plus grandioses, les théâtres les plus illustres ont ainsi récolté un très franc succès auprès d’un public toujours plus nombreux, qui n’a pas forcément les moyens, ni le temps, en période ordinaire, pour s’adonner à ce formidable passe-temps que la jouissance d’un moment passé à écouter et à regarder, tout simplement…

 

Enfin et pour finir, il faut aussi mettre en avant les lettres, même, si malheureusement, la lecture est une activité qui ne cesse de chuter année après année… Mais, s’agissant de livres audios pour ne parler que de ce format, 2020 est l’année qui aura vu son décollage définitif, même si la courbe était tout de même ascendante jusque là… 

Pour parler plus généralement, il faut savoir que les études menées auprès de la population française ont montré que plus de 90 % des gens avaient su profiter du confinement pour « bouquiner », ce qui est un chiffre absolument remarquable, même si les livres plébiscités par le public, sans aucun jugement de valeur mais pour vous donner une idée, ne sont pas toujours du Mallarmé ou du Victor Hugo, mais peu importe au fond…

Toujours selon ces mêmes études, les lecteurs affirment à près de 30 % qu’ils continueront de lire une fois la période de la Covid remisée aux tréfonds du placard du passé, et c’est sans doute ceci qu’il faut retenir… 

Si les mots et la langue française pouvaient bénéficier de l’inertie vertueuse de l’élan insufflé par le confinement, il va sans dire que nous pourrions dès lors considérer qu’au revers de la médaille de la crise, une facette très positive s’est fait montre. 

Il faut avouer qu’il fallait une certaine dose d’optimisme pour, au départ, envisager les choses sous cet angle !!! La nature humaine est décidément pleine de surprises, n’en doutez jamais plus !

Il y aurait tant d’activités à citer, si le but de cet article avait été de lister toutes celles qui ont réellement profité de la période, mais pour cela nous aurions sans nul doute dû solliciter non plus 5 ou 10 minutes de votre temps de cerveau utile, mais plusieurs heures complètes, or ce n’était pas l’objectif recherché...

Les activités de développement personnel, le yoga, le sport, la peinture (artistique ou pour rafraîchir vos murs…), la méditation, l’apprentissage d’une nouvelle langue, d’un instrument de musique, le retour à la source de l’écriture, pour des proches ou pour soi-même, les jeux en famille permettant de resserrer les liens et de fortifier la cohésion dans le foyer (hors mauvais joueur maladif en son sein bien sûr !!!), tant de choses qui auraient également mérité d’être développées…

Nous ne pouvons que vous faire confiance pour ne pas vous cantonner aux seuls thèmes que nous avons abordés ici, mais par-dessus tout, nous nous sommes appliqués à vous démontrer que la valeur du temps que vous allez passer sur cette Terre n’est finalement qu’une équation simple à résoudre et qui pourrait se résumer en une simple phrase que les amateurs de Tolkien reconnaîtront sans le moindre doute, et qui dit : « Comme tous ceux qui vivent des heures si sombres, mais ce n'est pas à eux de décider. Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti. »

 

Romain Pillard

Le 5 janvier 2021