LES PROS DU BIEN-ÊTRE QUI EMERGENT AVEC LA CRISE SANITAIRE

Confinement, télé-travail, nouveaux modes de vies, depuis l'arrivée de la Covid le quotidien de chacun est boulversé. Notre société s'adapte à ces changements de rythmes, de priorité, d'activités... et révèle certains professionnels du bien-être devenus indispensables.

 

À la suite de la crise du coronavirus, partout en Europe, de nombreux secteurs comme l’hôtellerie, la restauration et les transports ont traversé et traversent encore des moments difficiles. Les petits commerces et les professions libérales ne sont pas non plus épargnés. En effet, durant le deuxième trimestre 2020, le produit intérieur brut français a chuté de près de 14 %, bien plus que la moyenne européenne de 12,1 %. À titre d’exemple, l’Allemagne s’en sort avec seulement une baisse de 10,1 % et l’Italie, 12,4 %. Fermetures administratives, confinements, modification des habitudes de consommation, la crise sanitaire a durablement bouleversé l’économie bien que la gestion n’ait pas été la même selon les pays. Si certains domaines d’activités accusent une forte récession, d’autres, au contraire, émergent et enregistrent une hausse du chiffre d’affaires. 

 

Faire face à la nécessité de pratiquer une activité sportive

En France, avec près de 60 000 salles de sport pour 6 millions d’adhérents, la pratique d’une activité physique a, sans conteste, la côte. Néanmoins, difficile, vu la situation, de maintenir un rythme satisfaisant d’entraînement. En effet, les établissements sportifs ont fait l’objet d’une première fermeture administrative lors du premier confinement, et après une reprise difficile, à une deuxième, au moins d’octobre 2020. Qui plus est, selon les dernières annonces du gouvernement cette situation risque de perdurer au moins jusqu’au 20 janvier 2021 et la tendance est sensiblement la même chez les pays voisins. Pourtant, si l’avenir des réseaux de fitness reste incertain, le besoin de faire du sport reste chez beaucoup vital, obligeant les individus à trouver des solutions alternatives. 

 

Si certains ont troqué une pratique en intérieur pour des sessions d’entraînement outdoor, d’autres se sont aménagé une salle de fitness à domicile et se sont parfois même adjoint les services d’un coach sportif privé. En effet, ces derniers ont su rapidement adapter leur offre aux circonstances en proposant des sessions par vidéoconférence. StarOfService, une plateforme de mise en relation des particuliers avec des professionnels a enregistré une hausse conséquente des demandes de coaching sportif durant le premier confinement, aussi bien en France avec + 61 % que dans les autres pays d’Europe, + 74 % pour l’Espagne, 55 % pour l’Italie et même + 140 % pour le Royaume-Uni. Cet engouement est d’ailleurs palpable dans d’autres branches de sport. Selon la même étude, les demandes de cours de yoga ont bondi de 243 % en France et de 193 % en Italie. Si la hausse reste moins flagrante chez les pays voisins, elle reste tout de même ostensible comparée à l’année 2019. 

 

Un besoin de rééquilibrer son alimentation

Avec moins de possibilités de pratiquer un sport, le télétravail, le stress lié à l’actualité, un rythme de vie décalé, de nombreux Européens, mais aussi les Chinois où le taux d’obésité est largement inférieur à la moyenne mondiale, ont enregistré une prise de poids pendant le confinement. D’après un sondage IFOP réalisé en avril 2020 pour Darwin Nutrition, les Français ont pris en moyenne 2,5 kilos. Si les hommes sont davantage touchés puisqu’ils accusent une prise de 2,7 kilos contre 2,3 pour les femmes, 18 % des personnes interrogées déclarent même avoir pris 4 kilos… Or, on ne le sait que trop bien, prendre du poids et surtout de la graisse, qui plus est sur une courte période, est très mauvais pour la santé. Le surpoids et l’obésité présentent un risque accru de diabète, de cancers, d’hypertension et de troubles cardiovasculaires. Surtout, il est plus difficile de rééquilibrer son alimentation compte tenu des conditions actuelles. Toutefois, certains individus semblent avoir pris les choses en main puisque selon une autre étude de StarOfService, les consultations avec les nutritionnistes ont augmenté de 114 % en France, 95 % au Royaume-Uni et 84 % en Italie sur la période d’avril 2020 à novembre 2020.

Des individus soucieux de leur santé mentale

Outre l’alimentation, la crise du coronavirus a aussi chamboulé les esprits et les mœurs. Pour de nombreux couples, le premier confinement a été vécu comme une épreuve supplémentaire. Entre une nouvelle routine imposée, les enfants à gérer à la maison et peu d'occasion d’avoir du temps pour soi, si certains ont réussi à faire des compromis, pour d’autres la quarantaine a été le déclic pour se séparer. En effet, selon un sondage mené en mai 2020 par l’IFOP, 11 % des sondés déclaraient vouloir prendre leur distance et 4 % envisageraient même de divorcer. Sans compter que ces longues périodes d’isolement ont fait resurgir chez certains des troubles mentaux sous-jacents nécessitant un suivi. Ainsi les psychologues de StarOfService ont enregistré 48 % de demandes supplémentaires en France et 78 % en Italie. Si les motifs de consultation sont hétéroclites : troubles dépressifs, anxiété, addictions, etc., les causes de ce profond mal-être résultent d’une peur intrinsèque de l’avenir, d’une insécurité quant à la situation professionnelle, mais aussi de la crainte de perdre ses proches. Si la situation assez inédite due à la pandémie a révélé un intérêt chez les individus quant à leur santé mentale, elle a aussi fait émerger un phénomène assez surprenant « Le syndrome de la cabane », une sorte de phobie sociale liée à la peur de se déconfiner. Les professionnels de la santé mentale sont aujourd’hui aussi sollicités par d’anciens patients Covid qui requièrent une assistance psychologique, notamment à la suite d’un séjour en réanimation. En effet, d'après les résultats d’une étude parue dans The Lancet Psychiatry, 1 personne sur 5 ayant contracté le coronavirus présenterait des troubles du sommeil, de l’anxiété ou serait sujette à la dépression. 

 

 

StarsOfService et la Rebellissime team

Le 16 décembre 2020