Teddy ou Bombers  ?                Pour affronter la fraîcheur...

Beaucoup de pluie en octobre, beaucoup de vent en décembre.... En avril, ne te découvre pas d'un fil... Si l'on en croit les dictons météo, il y a mille et une raisons de se couvrir et donc, d'hésiter entre Bombers et Teddy  ! Conditions climatiques et tendance obligent, une Rebellissime sélection de blousons s'impose .

Comme dit Sianna «y'a urgence, y'a urgence !»* urgence climatique, bien sûr ! Alors, on part à la découverte des blousons emblématiques et toujours d'actualité. En cas de coup de froid et surtout parce qu'ils sont super tendance , on enfile un Teddy ou un Bombers ! Hummm, comme un parfum des années 90 qui ressurgit... Double hummm, triple sauts de joie, ces deux blousons reviennent sur les podiums en soignant leur nouveau look

Un Teddy, ça se mérite !

En découvrant son origine, on comprend mieux pourquoi, il confère à celui qui le porte un petit truc en plus. Un Teddy, pour peu qu'il soit de nos couleurs favorites, on a de suite envie de le mettre. De faire partie du moov'. Cela peut tout à fait s'expliquer par son histoire. Il faut remonter aux années 60. 1865 mon fils. Non, je n'étais pas née, ton grand-père non plus, même pas ton arrière-arrière-grand-mère ! En 1865 donc, à Harvard, les étudiants et joueurs de l'équipe de Baseball décident d'apposer sur leur chemise de flanelle la lettre H. L'idée fait son chemin. Quelques années plus tard, les universités voient fleurir des cardigans avec leur initiale. Et en 1930, le blouson floqué d'un écusson apparaît. Welcome Teddy ! Le varsity Jacket, comme on l'appelle à l'époque est réservé, non plus aux sportifs, mais aux bons élèves qui se le voient remettre par leur université, comme une récompense pour leur travail méritant. Alors que l'élite des étudiants et les sportifs de telle ou telle université se reconnaissent à leur Teddy, les bad boys eux, enfilent un  blouson noir. Ah... Comme les choses étaient simples à l'époque, comparé à ce qui se passe dans nos têtes chaque matin devant le dressing ! 

Bombers... c'est d'la bombe bébé

Est-ce bien utile de vous refaire le topo sur son histoire ? Bah, un peu, c'est tout de même le taf de la journaliste. Donc, le Bombers... nous le devons à l'armée américaine. C'est le blouson des pilotes, le flight jacket... Plus tard, ce sera celui des Fly girls du mouvement hip hop !  Il apparaît dans les années 50, coloris marine ou vert, avec sa  fameuse poche zippée sur la manche. En 1963, sa doublure adopte le orange, pas pour le style, mais parce que l'option réversible s'avère super utile pour repérer un pilote en danger. En toile synthétique, il détrône quelque peu son prédécesseur en cuir. De retour dans leurs foyers, les soldats gardent leur Bombers. Ils reprennent une vie civile et le blouson devient celui de la classe ouvrière. Des stars comme Marilyne Monroe ou James Dean le portent comme une revendication. Les skinhead, ceux de la première heure, du mouvement prolétaire, kiffant la musique noire, en font leur blouson. Plus tard (fin des années 70), ce mouvement se divise. Une partie adhère aux thèses fascistes et racistes, l'autre rallie l'extrême gauche. Ne me demandez pas pourquoi, y'a pas de logique. Mais cela explique la confusion qui peut s'emparer de nos esprits. Dans les années 90, Dr. Dre et Nas se l'approprient, le refilant aux mouvances gangsta rap et nigga wit attitude. En 2000, le Bombers défile sur les podiums des créateurs. Il devient de toutes les couleurs, véritable must-have au féminin comme au masculin. 

 

 

Redskins or not Redskins ? 

Depuis bientôt trente ans, ce qui ne nous rajeunit pas, la marque Redskins est réputée pour la qualité des ses cuirs. C'est elle aussi qui a remis sur le tapis le Teddy, avec des modèles originaux, qu'il fallait absolument avoir. Ressortez le vôtre des cartons et vous verrez, effet garanti ! Ah... la mode, un perpétuel recommencement, comme dit ma grand-mère. Coco Chanel elle disait «la mode se démode, le style jamais». Donc, on ressort son vieux blouson, seulement si on avait du style avec à l'époque... En cas de doute, on passe avec devant nos juniors ou ados. Pas de rires ? Mieux, les demandes de prêt affluent ? C'est gagné ! Pour celles et ceux qui n'ont ni Teddy, ni Bombers Redskins dans leur carton, pas de souci. La majorité des marques et des créateurs en proposent dans leur collection !


Gant, Varsity Jacket  Red pour Women, 399 € environ

Véritable icône intemporelle du style sportswear américain, ce bouton nous livre une version inédite de la veste teddy. Des manches en en velours côtelé Mahogny , une partie principale en laine classique...un peu d'étanchéité et de chaleur bienvenues. Chaleur accrue, précisons-le  grâce à un léger garnissage en matière recyclée. Classique et efficace, une jolie manière de célébrer les 70 ans de la marque ! 

 


Gant, Doudoune Varsity Teen Boys Evening blue, 199 € environ

La marque qui célèbre ses 70 ans, revisite son icône preppy, la  Varsity Jacket en respectant toutes les caractéristiques d'une veste teddy digne de ce nom. Toutes les parties sont remboursées pour rester bien au chaud ! 

Gant


Redskins, blouson Dan Edgy, 99 € environ

Ce blouson pour femme est une exclusivité de la saison Automne Hiver 2019. Inspiré du teddy Redskins, il est revisité dans une matière légère est souple. On aime, l'effet oversize au bas, ça change ! 

Redskins

Redskins, blouson cuir Dunk Gates,  299 €

Ce blouson bi-matière est une déclinaison du teddy parfait pour l'hiver avec son col mouton. Il est orné de patchs sur la manche et sur la poitrine, de bords cote à rayures et de poches en biais. Les manches sont en cuir et le corps en drap de laine. (80% laine, 20% cuir)

Redskins 



Bomber Schott 210100 , 185 €

On reste dans la tradition, et on choisit un  Schott, comme à l'époque. Le bomber classique avec la fameuse poche zippée sur la manche gauche, et la doublure orange. Ce modèle indémodable, se décline en 9 coloris pour ces messieurs. On craque sur le rouge et le gold, ça réveille ! 


Bombers Schott N.Y.C et American College, 175 €

Version plus féminine, plus ajustée... du noir au vert intense. Quelle que soit le coloris choisi, avec votre chéri, vous serez assortie !


Zara, blouson Bomber réversible à capuche du 6 au 14 ans, 46  € environ.

Cette version junior troque la traditionnelle doublure matelassée orange pour de la fausse fourrure façon doudou. Du coup, le réversible confère à ce blouson un aspect très pratique : étanche avec capuche, chaud, et tendance... 

Zara 


Zara, blouson Bomber matelassé oversize, 50 € environ

On conserve le orange de la doublure historique, et on oversize le modèle. Un col montant, des manches longues et larges, des poches avant passepoilées, des finitions côtelées, une fermeture par zip en métal sur le devant... Bien joué ! D'autant que le rembourrage se compose de polyester recyclé (fabriqué à partir du recyclage de bouteilles en plastique, et consomme moins d'eau, moins d'énergie et moins de ressources naturelles). 


Saint-Laurent, Teddy long brodé de paillettes, 15 000 € environ

Version haute couture, le Teddy est fabriqué en Italie. Il se rallonge, se zippe à l'avant, se pare de manches raglan orné de broderies lamées. Ses poignets, col et ceinture sont côtelés et les poches passepoilées à l'avant. Il en jette vraiment !

Saint-Laurent

 


Saint-Laurent, Bomber army en cuir gros grain et shearling, 3 990 € environ

Chez Saint-Laurent, le Bomber s'agrémente d'un col châle, d'une doublure en shearling... pour un peu de douceur et de chaleur. En cuir gros grain, avec ses épaules bien carrées... pour rouler des mécaniques ! Le mix idéal... 

 


Bombers Original, Bomber original , 129 € environ 

Parfois, rien ne vaut un bon vieux modèle original ! Tout en sobriété et en simplicité, mais sans oublier le style pour autant ! Disponible en noir, gris, bordeaux, taupe, rouge ou bleu marine pour les hommes. Disponible en blanc, moutarde, noir, kaki, gris, bleu et même léopard... pour les femmes ! 

Bombers Original 

Kiabi, bomber chaud à capuche, 28 € environ

Pour les juniors, on a le style, la couleur, avec une capuche fausse fourrure et une doublure matelassée pour rester bien au chaud. 

Kiabi

Vertbaudet, blouson garçon esprit Teddy, 40 € environ

Un style collège américain et un badge brodé... Une capuche amovible en prime !  On aime le jeu de matières, les bords côtes rayés ! 

Vertbaudet 


 

 

Virginie Legourd pour Rebellissime.

 

                                                                                                                        18 octobre 2019