PARIS GAMES WEEK EN FAMILLE

Cette année la Paris Games Week vous accueille du 27 au 31 octobre à la Porte de Versailles. La Rebellissime Family y a fait un tour en avant-première pour vous en donner un avant-goût. 

En pleines vacances de la Toussaint, cette 7è édition devrait faire le bonheur de plus de 300 000 personnes. L'année dernière, ils étaient 307 000 visiteurs à répondre présents. La Paris Games Week, PGW pour les intimes, est le 3è salon du jeu vidéo mondial, destiné au grand public. Alors oui, l'ambiance est plutôt geek, mais juste ce qu'il faut. A l'image de la place qu'occupe les jeux vidéo dans les familles : une évidence, un incontournable plus ou moins accessible. Aujourd'hui, on joue en famille, on maîtrise les écrans dès son plus âge, on attend la sortie des blockbusters, on guette les nouveaux délires des créateurs, des éditeurs, on découvre des innovations technologiques pour encore plus de plaisir de jeux... 

Organisé par le S.E.L.L  (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs), ce salon s'étend sur 80 000 m2, tel une vitrine géante de ce qu'est l'industrie du jeu vidéo. Les joueurs et leur famille y découvrent toutes les nouveautés de fin d'année, qu'il s'agisse des titres, des technologies ou encore des périphériques et accessoires, bref  les nouvelles tendances et le futur du jeu vidéo. Alors ? C'est la fête ? N'étant pas du sérail, mais cependant complètement concernés par le jeu vidéo en tant que parents d'un junior, et joueurs pas très doués, mais qui kiffent, on a voulu voir de quoi il s'agit. En s'armant de patience, en ciblant ses centres d'intérêt, c'est une bonne idée de sortie. L'occasion de rencontrer les professionnels, de découvrir les nouveautés, d'assister à des défis et autres animations prévues. Mais attention, on risque de craquer et de ne pas forcément faire des économies. Heureusement que le Père Noël ne devrait plus tarder ! 

 

 

Bonne conscience : 

On découvre Pédagojeux : guide les parents et les médiateurs éducatifs dans l’univers du jeu vidéo. Sur Pedagojeux.fr, ces derniers trouvent toutes les bonnes pratiques et clés de compréhension les aidant à mieux accompagner les enfants dans ce loisir. PédaGoJeux Junior, un espace proposant des contenus dédiés aux 6-12 ans. Avec Tralalere / Internet Sans Crainte et le SELL, PédaGoJeux a lancé GameCode, une application de

« game design » (création de jeux vidéo) dédiée aux 8-14 ans qui les invite à passer du statut de consommateur à celui de créateur, et leur donne les clés pour prendre une distance critique avec leurs pratiques vidéoludiques . 

www.pedagojeux.fr

 


Dans cet esprit, nous avons rencontré les sympathiques Magic Makers.  La jeune star-up propose des ateliers (1h30 par semaine ) et des stages (pendant les vacances scolaires) de programmation créative pour les enfants de 6 à 15 ans.  Créer son propre jeu vidéo, accessoiriser son drône... Tout est possible. Comptez 200 € le stage et 600 € les ateliers à l'année, après l'école. ça change ! En voilà une bonne idée qui a retenu toute notre attention, d'autant qu'un des nouveaux lieux est voisin de nous. 19 rue Diderot à Vincennes. Bienvennu voisin ! 

www.magicmakers.fr

 

Respect Zone est une initiative associative issue de la société civile, sans but lucratif, apolitique et non religieuse, qui propose un label éthique simple d’usage et d’affichage, sans frais, auto certifiant, accessible à tous ceux qui souscrivent au principe de respect sur Internet ainsi qu’à la charte Respect Zone (disponible sur le site Internet) : un label positif pour afficher le respect.

www.respectzone.org

 

C'est du sport

Pour sa 6ème édition, puristes et fans sont à nouveau réunis à la Paris Games Week autour de l’Electronic Sports World Cup™ (ESWC), Hall 3 de la Porte de Versailles. L’eSports World Cup revient cette année encore à la Paris Games Week, avec ses tournois internationaux et son grand show sur scène. Au-delà des compétitions et tournois emblématiques de l’ESWC, pour la première fois, une discipline de jeu entièrement tactile (mobile et tablette) intègre la compétition avec le Grand Tournoi Clash Royale.

Qui a dit que les jeux vidéos ne faisaient pas bouger nos bodys ? En tout, sur le salon, on n'économise ni ses pas, ni les chorés improvisées sur Just Dance ! Et c'est du sport...

Programme des compétitions et tournois : www.eswc.com

 

Paris Games Week Junior

Un espace dédié aux juniors, aux familles, super convivial, hall 2.2, où l'on a passé de longs et bons moments.  Aujourd’hui, 65% des parents déclarent jouer avec leurs enfants et 59% d’entre eux jugent que les jeux vidéos sont une opportunité de partager une activité en famille. Pour répondre à ces nouvelles attentes et tandis que 95% des 10-14 ans se déclarent joueurs, la Paris Games Week est le premier salon à avoir dédié un espace aux plus jeunes. Les titres préférés des juniors sont présents. on peut y jouer mais aussi découvrir des nouveautés. Et comme, pour certains, il y a des files d'attente, l'espace trempo est le bienvenu pour passer le temps et calmer l'excitation des plus jeunes. 

Impossible de passer à côté de Skylanders. Le jeu est fascinant, captivant, hyper bien étudié pour les plus jeunes.  Que du positif ! Activision et Toys For Bob continuent à innover dans la catégorie des jouets-vidéo avec Skylanders Imaginators, le tout nouveau chapitre de la série Skylanders. A découvrir...  Nous ne l'avons pas encore testé, mais sommes des fans de la première heure. Dès que c'est fait, on vous le dit !

 https://www.skylanders.com/fr


Comme nous, vous allez sans doute aussi kiffer l'espace manga. Bandai Namco dédie un stand à la culture japonaise.  Lieu d’échange et de partage autour de jeux vidéo iconique de cette culture : Dragon Ball Xenoverse 2, One Piece Burning Blood et last but not least Naruto Shippuden Ultimate Ninja. Naruto... une spéciale dédicace à Tonton Bakary !  Franchement, à ce stade on ne distingue plus les enfants des parents. Régressif et familial ! 

Régressif aussi le nouveau Pacman. sur PS4, on peut jouer à deux, faire revivre notre partenaire qui vient de mourir, tirer sur les méchants avec un laser, les dévorer, les exploser... mais attention à ne pas descendre. Sinon on se crypte ! Un peu comme quand ça bug dans Les Mondes de Ralph. 

Régression totale, à l'espace vielles machines. On a retrouvé toutes nos consoles préhistoriques. On a rejoué au tennis, à Street Fighters rien que pour entendre "You Win !"... Non, franchement, Sega, c'est plus fort que toi ! Et Donkey Kong, les mini jeux avec deux écrans, Tétris sur Gameboy, la console Atari, vous vous souvenez ! Il y a même les télés  avec des coffres derrières l'écran qui vont avec les consoles de notre temps. A immortaliser la tête de vos enfants devant ses engins ! 

 


On a adoré aussi découvrir la réalité virtuelle avec le jeu Trackmania (sur PS VR, ça veut dire sur PS4 ou Pro avec le casque de réalité virtuelle qui n'est pas donné, 300 € steplais Papa Noël). D'abord on s'essaie à la conduite à deux. Il faut se synchroniser. Une bonne expérience pour nous, puisque mon fils n'a pas peur de la vitesse et sait très bien éviter les rambardes et que je sais très bien freiner ! En gros, il corrige mes défauts et on bat tous les records ensemble. Ensuite, on enfile le casque, et là c'est l'éclate. On a vraiment les sensations de vitesse et de chute libre. Excellent ! ça vaut le coup de patienter dans la file d'attente. Le jeu est déjà sorti, il coûte 40 € et l'update pour les heureux détenteurs de casque est gratuite.

www.trackmania.com

 

On a découvert Farming Simulateur... un jeu où on ne tue personne, on ne se tape pas, on n'est pas speed. On construit son exploitation, on coupe du bois pour le vendre et se développer... On n'en sait pas plus, contre toute attente, notre junior est captivé et a très envie d'y jouer. OK ! C'est limite écolo cette histoire. ça me plaît bien.

http://www.farming-simulator.com/?lang=fr

A découvrir

 L’espace « Jeux Made in France », coordonné par Capital Games, qui met la création française à l’honneur . Les visiteurs peuvent rencontrer ceux qui font le dynamisme du secteur français : créateurs, game designers, graphistes, développeurs.

Dans le même esprit, l’espace « Indie Garden » créé pour tous les amoureux du jeu vidéo en quête d’originalité et de nouvelles sensations. Dans un espace convivial, les visiteurs sont invités à découvrir les jeux vidéo de demain, développés par de talentueux studios  indépendants venus de Belgique, Suisse, Allemagne, Portugal, et Pays-Bas. 

 

Au boulot !

La PGW Métiers, située au sein du Hall 2.2, sur 116 m2 est dédié à toutes celles et ceux qui aimeraient faire carrière dans le secteur du jeu vidéo. Au programme, des présentations des écoles présentes, sur l’espace Ecoles & Formations pour prendre connaissance de la diversité et de l’excellence des formations que ces dernières proposent. En partenariat avec Capital Games, le cluster du jeu vidéo en Ile-de-France, Ubisoft et la mobilisation des acteurs du secteur vidéoludique, des professionnels et spécialistes du jeu vidéo prendront la parole tout au long des 5 jours du salon sur la scène de la PGW Métiers afin de délivrer conseils, encouragements ou encore recommandations pour optimiser son CV. De plus, une exposition de photos, mises à disposition pour l’occasion par Ubisoft, met en lumière les

métiers phares et ceux parfois moins exposés de l’industrie vidéoludique. Avant tout conçu comme un lieu d’échange et de discussion, la PGW Métiers pourrait inspirer les jeunes filles et les jeunes garçons mais également aider leurs parents à mieux connaître les métiers du jeu vidéo, véritables métiers d’avenir. Enfin, la PGW Métiers proposera un atelier coding l’après-midi du 29 octobre de 13h à 16h30. 

 


Pour l'anniversaire de Lara

2016 marque le 20ème anniversaire de la saga Tomb Raider. A cette occasion un reccord à tenter, ça vous tente ? Square Enix et Crystal Dynamics invitent la communauté et les fans de Tomb Raider à tenter d’établir un impressionnant record à Paris Games Week : les fans participeront au « Plus Grand Rassemblement de Personnes Costumées en Lara Croft » au même endroit  un total de plus de 250 Tomb Raiders. OK, alors, si je puis me permettre Lara, dans le jeu, jamais elle ne se lave, jamais elle ne se change. c'est Miss Cracra ou quoi ? Même le gars de Watchdogs, il peut faire du shopping et changer de fringues ! Un petit bonus Spa et shopping pour Lara quand elle réussit ses missions, c'est trop demander ? A moins qu ça ne fasse pas parti du concept... dans ce cas sorry, autant pour moi, j'dis ça j'dis riens. Bref, l’événement aura lieu le samedi 29 octobre à Paris Games Week, de 14h à 17h. Les participants repartiront avec suffisamment de lots pour rendre jalouse Lara elle-même ! Plus d’information à cette adresse : http://Bit.ly/PGW_LARA

 


Expérimenter la réalité virtuelle

La réalité virtuelle apparaît comme dernier défi pour repousser encore les limites de la création : emmener le joueur dans une expérience sensorielle d’une nouvelle ampleur.

Alors que 49%* des français déclarent vouloir tester cette réalité virtuelle, la sortie le 13 octobre du Playstation VR rend très accessible cet univers et fait entrer définitivement le jeu vidéo dans l’ère de la réalité virtuelle. A l’occasion de la Paris Games Week 2016, les exposants mettent un coup de projecteur sur la réalité virtuelle. Ils proposeront au public une grande variété d’expérience « VR ». Des jeux de fête foraine avec Carnival Games VR de 2K, la possibilité d’incarner un aigle volant au-dessus de Paris dans Eagle Flight d’Ubisoft ou encore d’inoubliables expériences virtuelles sur le stand de La Cité des Sciences avec la Géode. Et alors que 33%* des Français attendent de la réalité virtuelle une expérience immersive et fluide, l’industrie du jeu vidéo ne se cantonne pas à développer cette technologie et cherche à repousser plus loin l’innovation. La réalité augmentée ou la reconnaissance vocale et gestuelle sont autant de pistes explorées pour repousser encore plus loin l’immersion des joueurs.

 


Pour ma part, j'ai pu tester la réalité virtuelle ches Sony. Le Playsation VR, m'a coupé le souffle. Je suis arrivée un peu flippée. J'appréhendais... Et puis, une fois le casque sur la tête, je plonge. Dans une nacelle, de plus en plus profond dans les fonds marins. Au début, tout va bien, on se détend avec les petits poissons. C'est étrange, la sensation de descendre, la possibilité de regarder tout autour de soi. Et puis le requin arrive, il se rapproche, il attaque, et là, tu cries ! OK, c'est pas vrai, l'image est entre le film et le dessin animé, mais tout de même. 

Et puis on passe à  “PlayStation® VR Worlds” (London Studio), un jeu conçu pour offrir une forte sensation de présence et une interaction à deux mains, en vous plaçant dans un monde de gangsters.  Moi qui n'aime pas les jeux du genre d'habitude, là, avec la réalité virtuelle, j'ai adoré ! Bien armée, j'ai pu tirer sur tous ces méchants à moto ou en voiture. J'ai rechargé mon arme, descendu plain de types avec un réel plaisir. J'ai bien aimé plonger au coeur de l'action, me retrouver à la place du passager, aux côté de mon partenaire conducteur. J'étais dans le jeu. Je suis une killeuse ! J'adore !

Enfin, j'ai surkiffé la Playroom VR et son univers rempli de petits robots trop mimi. C'est accessible gratuitement quand on acquiert le casque. Il y a plein de petits jeux. Le joueur qui a le casque entre dans cette univers ultra ludique. Il y a les petits robots partout, tout autour, qui s'amusent. C'est délirant ! On peut jouer à plusieurs, les autres joueurs qui n'ont pas de casque voient sur l'écran ce  qu'il y a en face de celui qui a le casque. On doit s'attraper, jouer au chat et à la souris, faire des missions... C'est super drôle. 

Ce que je retiens, c'est que la réalité virtuelle risquerait bien de faire de moi une gameuse ! Je préfère mille fois aux jeux vidéos simples. On peut y jouer en famille. Les enfants peuvent vivre l'expérience. Mais, c'est tellement réel, qu'il vaut mieux ne pas les laisser y jouer sans surveillance, au risque qu'ils se cognent, fassent tomber le précieux casque, cassent les meubles et les objets. Et puis, pas trop longtemps non plus. Mais quoi qu'il en soit, à savourer....

 

Les grands rendez-vous de la 8è génération de consoles

Pour les passionnés de sport, FIFA 17 (Electronic Arts), NBA 2K17 (2K), Moto Racer 4 (Microids) et WRC 6 (Bigben) sont jouables sur le salon. Les mordus d’action et d’aventure n’ont que l’embarras du choix avec notamment Dishonored 2 (Bethesda Softworks), Gears of War 4 (The Coalition - Microsoft Studios), Hitman (Square Enix) Horizon Zero Dawn (Guerilla Games - Sony Interactive Entertainement Europe), Sniper Ghost Warrior 3 (CI Games), The Surge (Focus Home Interactive) ou Watch_Dogs 2 (Ubisoft) !

 

ça compte : 

166 exposants. 52 % de Français qui jouent. 2,87 milliards de CA en 2015. 

 

On y va 

Porte de Versailles : halls 1, 2.1, 2.2 et 3

De 8h30 à 18h30 (fermeture à 18h lundi 31 octobre),

Prix : 19 €, 13 € pour les moins de 18 ans et les étudiants. sauf le samedi où c'est 19 € pour tout le monde.

 

 Sources : Etude SELL / GfK « Les Français et le Jeu Vidéo ». Sur une base de 1002 personnes âgées de 10 à 65 ans / Octobre 2016

 

La Rebellissime Family, avec une pensée pour notre papa gamer préféré : Sarcifal, spéciale dédicace à toi, à l'ancienne !                                                                                                                

                                                                                                                                                        le 27 octobre 2016

 



 

 Mentions Légales

 

rebellissime.com est edité par

Rebellissime SAS (capital : 1 €)

RCS : 820 279 792 

116, rue Diderot 94300 Vincennes

 

  Journaliste, rédactrice  : Virginie Legourd

 

  Directeur de la publication, Responsable Photos :

  Makha Diabira/ Manga remme

 

Rebellissime est hébergé par

Jimdo GmbH

Stresemannstr. 375

22761 Hamburg

Germany 

 Tel.: +49 40 - 8 22 44 997

Fax: +49 40 - 8 22 44 998

 


 

 

 

Rebellissime est un magazine lifestyle féminin et familial mais pas que ! Ouvert  aux débats de société et au vivre ensemble 

Contacter Rebellissime :  

contact@rebellissime.com

rebellissimelacom@gmail.com 

Tél. : 06.12.03.68.49

Numéro CPPAP : 0718W93150

REBELLISSIME EST MEMBRE DU SYNDICAT DE LA PRESSE INDEPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE.



Les personnes souhaitant signaler des contenus ou comportements illicites sur Rebellisime peuvent cliquer sur le lien ci-dessus pour nous envoyer un mail, ou nous appeler au 0612036849 .