PORTRAIT DE MARINA BERGER COLLINET OURTHE : OCEOPIN

Son père, Jean-Jacques Berger, premier producteur français de graines de pin maritime a sans doute transmis sa passion pour cette graine magique à sa fille Marina. Passionnés par la nature et détenteurs d’un savoir-faire d’exception, ils créent ensemble en 2012, la marque Océopin. Ensemble, ils créent des cosmétiques alliant noblesse, naturalité et efficacité. Les bienfaits de la végétation et des plantes du littoral atlantique sont mis à l'honneur à travers une ligne de soins Océopin adaptée aux peaux les plus sensibles. Une identité forte et engagée qui reflète les valeurs de la famille.  Marina poursuit l'aventure, pour faire rayonner et connaître Océopin, et les vertus de leur actif: les graines de pin maritime. Interview/Portrait.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours avant de monter votre société ?

"Après des études littéraires en classes préparatoires (hypokhâgne, khâgne), j’ai travaillé dans l’édition pendant plusieurs années avant de me lancer avec mon père dans l’aventure Océopin !

La cosmétique a-t-elle toujours été une vocation pour vous ?

La cosmétique naturelle est pour moi une préoccupation depuis l’adolescence. J’ai une peau sensible et réactive, seuls les produits de soin bio me conviennent et cette prise de conscience jeune a aiguisé mon lien avec la nature. Pour ce qui est des pins, ils sont dans ma famille depuis des générations et j’ai un attachement fort à cet arbre qui symbolise pour moi mon enfance et les vacances".

Faites-vous face à des difficultés en tant que femme entrepreneur ?

"Non, car dans le milieu de la cosmétique il y a beaucoup de femmes et elles sont souvent à des postes de dirigeantes ; en revanche, une femme entrepreneure doit souvent allier travail intense et vie de famille, ce qui est je trouve le plus difficile à équilibrer au quotidien".

A quelles embûches avez-vous été confrontées au sein de votre entreprenariat ?

Le recrutement des salariés pour constituer une équipe efficace et harmonieuse est une des choses les plus difficiles.

Quelle est l’influence de votre famille sur votre projet ?

Mon mari est très présent depuis le début de mon projet et ses conseils sont précieux car il est bon d’avoir un œil extérieur pour y voir

plus clair dans certaines situations ou pour prendre des décisions importantes. Architecte de formation, il s’occupe aujourd’hui de la partie « design » de l’entreprise, c’est à dire la création des accessoires et éléments de PLV liés à la marque.

Pensez-vous que les valeurs que vous souhaitez mettre en avant soient directement liées à votre vision de la femme dans la société ?

Oui, en tant que femme je pense que certaines valeurs me sont plus évidentes comme la protection de l’environnement, la valorisation des ingrédients locaux, dans l’optique de laisser à nos enfants un monde plus green.

Quels sont vos prochains défis ?

Implanter la marque dans les grandes capitales européennes pour faire connaitre Océopin au-delà de nos frontières.

 

Question Rebellissime : Qui est votre rebelle préférée et pourquoi ? 

Charlotte Perriand (architecte et créatrice). Car c’est une femme libre, visionnaire, une pionnière dans son domaine, qui incarne pour moi l’absolue modernité.

 

La marque Océopin est implantée au cœur de la plus grande forêt de pins d’Europe et se distingue en récoltant elle-même les graines de pin maritime, dans les forêts d’Aquitaine et tout particulièrement sur la presqu’île du Cap Ferret.

Le pin maritime regorge d'acides gras Delta 5, de vitamine E et de polyphénols

L’huile de graines de pin maritime® est un actif bio inédit aux vertus restructurantes, apaisantes et anti-rides qui nourrit et régénère la peau pour révéler sa beauté originelle

 

Marina Berger Collinet Ourthe, la Beautiful team et Virginie Legourd

Le 30 septembre 2020