Que se passe-t-il dans la tête d'un raciste qui bronze ?

Chaque année, sur les plages, sous le soleil, Covid ou pas Covid, c'est le même festival. Celui de milliers de corps, plus ou moins enduits d'huiles et de crèmes. Objectif : bronzage ! Mais pourquoi aime-t-on tellement prendre des couleurs ? Et les racistes qui bronzent, c'est pas antinomique ?  C'est quoi la couleur de peau idéale ?

 

Ahhh, avoir le teint hâlé ! Peut-on parler de vacances d'été sans revenir bronzé. Même si on a déjà la peau mat, on en veut encore plus. Quand on est trop pâle, on essaie d'avoir bonne mine, de ne pas cramer, ni insoler, et quand on est  noir, bah on hydrate bien sa peau pour qu'elle fasse elle aussi le plein d'énergie solaire. Mais pourquoi ? Allongée sur mon fouta, je me demande pourquoi comme tous mes voisins, tout en respectant une certaine distanciation sociale, j'alterne entre bain de mer, sieste-exposition, lecture-exposition, construction de château de sable-exposition, Téléphone-exposition, bavardages-exposition, jeux de balles-exposition... Quoi qu'il arrive, quoi qu'aile coute, comme dirait l'autre, notre point commun, c'est ça. Tous ces mois de travail et de confinement pour ça, minimum 4h par jour ? Mais la question persiste, pourquoi ? Je ne parle pas de ceux qui sont toujours en virée musée, shopping, treck, etc, non je vous parle de nous, là sur les foutas. Pourquoi veut-on tellement bronzer ?  Pourquoi est-ce qu'on se trouve plus beaux, bronzés ? Ce qui nous amène à une autre question  : Que se passe-il dans la tête d'un raciste qui bronze. Se trouver plus beau bronzé mais détester les gens d'une autre couleur de peau. Lui, il frôle la schizophrénie ! 

Le bon hâle  

Hors de question qu'au retour, tout l'openspace ne se retourne pas sur notre bronzage et sur le petit haut qui nous va tellement mieux bronzé ! Sinon, ils risquent de me demander si les vacances se sont vraiment bien passées !!! Et le prix du plus beau bronzage n'est plus seulement concouru par la gente féminine. Les hommes aussi, à en croire le développement du marché cosmétique solaire pour hommes. Même si cela fait longtemps qu'on utilise le même, l'objectif étant de protéger sa peau des risques de cancer.  Être blanc, c'est démodé, ça fait un peu malade, pire privé de vacances ! Il  n'y a qu'à voir le teint des présentatrices et présentateurs TV à chaque retour de congés scolaires. Mais attention à ne pas trop bronzer tout de même. On parle de hâle, attention ça sonne comme voile, sensation très appréciée dans les descriptifs de produits de beauté, mais au sens propre le voile est le sujet qui fâche ! mais revenons-en à nos moutons ! Hâlé juste ce qu'il faut envoie un message positif. Bonne santé, énergie, dynamisme, aisance financière suffisante pour se barrer en vacances et en week-end où il fait beau. C'est d'après les sociologues** aussi rassurant qu'attirant. Le seul hic, c'est quand Samir débarque, avec son petit teint hâlé pour postuler, c'est pas le même rendu ! Cherchez l'erreur ! 

** 2012 Mayo Clinic Minesotta. 

United colors ? 

Si l'on se la joue éthymologie, bronzer peut faire référence à l'action de recouvrir un objet d'une couche imitant l'aspect du bronze. « Les Blancs veulent bronzer, les Noirs être plus clairs : au fond, tout le monde a en tête un même fantasme de métissage. Tout le monde rêve d’avoir la peau caramel ! » Fatimata Ly, dermatologue de l’Institut d’hygiène sociale de Dakar. Force est de constater que malgré leur dangerosité, une véritable problématique de santé publique, les produits dépigmentant restent très consommés par de nombreuses femmes noires et asiatiques . On fait aujourd'hui encore les frais de ce que Pap Ndiaye appelle « les discriminations et les hiérarchies sociales et mélaniques héritées de la colonisation ». A travers le monde, le standard de beauté mondialisé est blanc. Il prend certes des coups dans la gueule avec la fierté et les revendications grandissantes de toutes les beautés, mais les clichés ont la dent dure. Jackson qui blanchit, les campagnes de pub H&M qui éclaircissent la peau de leur modèle brésilien, ...Va falloir péter des dents ! En Afrique, en inde, au Brésil, au Philippines, en Chine, au Japon, les crèmes pour blanchir font des ravages tandis que les Occidentaux s'enduisent d'huile pour dorer au soleil !  « Au-delà de six jours d’application, la cortisone détruit la mélanine – qui est un écran solaire naturel – ce qui conduit à une atrophie de l’épiderme et du système régulateur », explique le docteur Khadi Sy Bizet, auteur du Livre de la beauté noire (Lattès, 2000). Quant à l’hydroquinone, elle est, elle aussi, un « bloqueur de mélanine ». La nocivité est proportionnelle à la dose employée. Contrairement au maquillage, la dépigmentation consiste à altérer la production d’un pigment naturel appelé mélanine. 

 

La fée mélanine ? 

Selon le dico, la mélanine est un pigment de couleur foncé (du noir jusqu'au brun tirant sur le rouge ) fabriqué par les cellules de la peau à laquelle elle donne sa coloration. Son rôle est d'aider la peau à se protéger des rayons ultraviolets du soleil. La quantité de mélanine chez un individu dépend de l'hérédité, des hormones et des facteurs pathologiques. Vous aurez compris que certains peuples en manquent cruellement et que ce sont généralement ceux que l'on retrouvent sous le soleil , enduits d'écran protecteur indice 50, pour devenir hâlés( et finir rouges) alors que d'autre cherchent à s'en débarrasser à tout prix.  Ce monde marche sur la tête ! En Chine, cette année, le face-kini, frangin du masque de catch, fait fureur pour garder un teint de porcelaine. Bon, mais chez nous déjà le burkini, c'est pas toléré, surtout quand t'es rebeu, parce que si t'es toute blanche, bien blonde et que tu protèges juste ta peau, ça passe... Alors pour le face-kini, si en plus ça vient de Chine, j'ai bien peur que ça ne passe pas non plus, à moins que tu sois bien blonde, et que pour compenser tu mettes un string ! Ce monde marche sur la tête ! Et chépa si vous avez remarqué mais celles qu'on emmerde, c'est toujours les filles : trop court, trop long, mais foutez-nous la paix ! On dit rien nous sur la barbe et les chaussettes claquettes ? Peu m'importe finalement que ma voisine de serviette soit en string ou en burkini, tant qu'elle se foute également de comment je bronze ! Nous sommes bien trop malines pour tomber dans le piège consistant à nous occuper l'esprit sur de faux problèmes, et à nous diviser pour mieux nous contrôler. N'est-ce pas les copines ? 

Amenhotep III Pére d'Akhenaton

Reine Tiyi Mére d'Akhenaton

Vierge Noire


Histoire des tendances solaires !

Finalement est-ce que les blancs ne seraient pas inconsciemment conscients que la blancheur est une défaillance. On parle bien de dépigmentation. On sait que les premiers hommes étaient noirs. Je me demande bien ce que se dit un raciste qui bronze ? Si on remonte aux premiers humains, bon ben, nous sommes tous noirs ! Et puis pour s'acclimater aux climats nordiques, nos ancêtres se sont dépigmentés pour devenir blancs, blonds et poilus ! Vierge noire, pharaons noirs, il fut un temps où la couleur de la beauté était noire. Et puis, les colons, les esclavagistes ont bien fait leur boulot et la peau noire est devenue celle du mal, associée à Cham, fils maudit de Noé, mais aussi aux esclaves décrits comme des créatures plus animales qu'humaines, ou encore aux pauvres qui travaillent sous le soleil. La pratique du bronzage est donc une vraie révolution. Peu à peu dans les année 1920, les bains de mer sont suivis de bain de soleil, les premières crèmes solaires apparaissent. On ne fuit plus le soleil, on s'offre à lui. Et puis on s'en méfie à cause du cancer et des excès des années 80. Alors on joue la carte de l'équilibre, ni trop blanc, ni trop noir, l'illusion d'un métissage universel, quoi ! Comme le dit Kerry James, « y'a pas de couleur pour aimer » ! Sur ces belles paroles, je retourne bronzer en paix sur mon fouta et me recharger en énergie solaire ! 

 

Virginie Legourd                                                                                                                                                                

 

                              Mis à jour le 10 août 2020