Sonia Dubois contre l'endometriose

La journaliste, chroniqueuse et actrice Sonia Dubois atteinte d'endométriose fait partie des personnalités qui n'hésitent pas à témoigner et prendre la parole pour faire connaître l'endométriose et lutter contre cette maladie.

Interview Rebellissime 

Rebellissime :  Quel regard portez-vous sur la médiatisation de l'endométriose ? 

Sonia Dubois : "Je porte un regard de « miraculée » enfin tout le monde sait, connaît ce dont nous souffrons... je ne dis pas pour autant que tout le monde comprend ! Soyons honnête la médiatisation a fait énormément et à la vitesse de l’éclair pour que les services médicaux, le gouvernement et tout un chacun ( sans oublier les journalistes ) prenne réellement conscience de la souffrance de millions de femmes. De plus il y a maintenant des campagnes publicitaires  et de prévention, dépistage... qui sont organisées. Mères et filles savent où elles seront reçues, examinées, soignées. Mais attention, toute médaille a son revers, il ne faut surtout pas qu’une star ou une people s’arroge le droit de penser pour toutes les femmes. La parole est légitime à chaque souffrance personnelle... Personne n’en est le dépositaire exclusif!


 

Rebellissime : Cette maladie vous a beaucoup isolée, qu'aimeriez-vous dire aux femmes qui souffrent en silence ? 

Sonia Dubois : "Qu’il n’y a pas de honte! Malade sûrement, honteuse jamais! Parler, parler, parler.... Attention ⚠️ uniquement aux spécialistes: santé, psychologues, associations comme celle que défend Nathalie Clary Endomind. Car l’important est d’être comprises".

Rebellissime : C'est une maladie de femme, alors c'est tabou, même dans le milieu médiatique? 

Sonia Dubois : "N’y a t-il pas un tabou autour de la maladie grave, chronique en règle général? Je pense que oui. Évidemment l’endométriose ce sont les règles, le sang, les organes féminins et tout ça dans un pays bien latin c’est compliqué...."

Rebellissime : Comment abordez-vous le sujet de l'endométriose avec votre enfant, vos proches en général  ? 

Sonia Dubois : "Tout à trac! Tout le monde le sait autour de moi depuis toujours. Faut dire que j’ai perdu tant de sang dans tant d’endroits,  ça se cache difficilement. Et j’ai tout de suite milité aux côtés de Nathalie Clary Endomind".

Rebellissime : C'est la ménopause qui a mis fin à la maladie dans votre cas ? 

Sonia Dubois : "Oui, absolument, je revis. Avec des hauts et encore des bas. En ce moment mes poumons ne sont pas au top... ni mes muscles.... 

Rebellissime : Notre magazine s'appelle Rebellissime, qui est votre rebelle préféré et pourquoi?

Sonia Dubois : "Ma Re Belle Catherine Deneuve ! Sinon ma rebelle Corinne Masiero. (mon adoooooréeeeee)"

 

Sonia Dubois, Endomind, Virginie Legourd

 

le 27 mars 2019

 

Sur le même sujet...