TESTING TOYOTA CHR HYBRIDE

Ce crossover compact et hybride se distingue au premier regard avec son design futuriste. A vivre, à conduire, il est à l'aise aussi bien en ville que sur les routes

Ses promesses ? Souplesse et agilité combinées à la puissance et la robustesse. C’est vrai qu’il est séduisant et inspire la mobilité légère autant que le modernisme. Ce modèle très urbain nous propose le confort du SUV et l’agilité d’une voiture compacte. Les deux s’accordent très bien aux besoins des citadins en famille, en solo… Tous apprécient et se souviennent de ses finitions premium. Allez en route ! 

A l’intérieur

La 1ère impression est  celle d'entrer dans un cockpit, dans une fusée. Vu qu’il est très compact de l’extérieur, on aurait pu craindre un intérieur trop étroit. Mais pas du tout. Dès que l’on ouvre les portières, on a une sensation d’espace. Nous nous sommes même demandé comment ses concepteurs avaient réalisé cette prouesse ! En s’y installant à 4 dont 1 ado, et un bébé avec sa poussette et son siège, nous nous sommes sentis à l’aise. Bien installés dans les sièges en cuir, on ne se sent pas du tout à l’étroit. On ne remarque pas de suite tous les détails qui créent une véritable harmonie dans l’habitacle. A l’avant les sièges enveloppants, la console de bord orientée vers le conducteur confirment la première impression du cockpit de fusée… A l’arrière, il y a de la place, en vrai ! Pour la petite anecdote, la poignée de la portière arrière n’est pas là on l’attend d’habitude. En la trouvant, plus en hauteur, cela participe au plaisir d’entrer dans un véhicule différent. Il y a quelque chose dans les détails, les portes gobelets dans les portières par exemple, les textures, les formes, les couleurs, les éclairages qui touche tous les sens. Emotion positive !  En prime, il y a de la place dans le coffre (de 297 à 377 l). Bref, l’habitacle est spacieux, confortable, très agréable à vivre ! 

D'après Makha, le conducteur : C’est spatial, dynamique, ça donne l'envie de foncer dans la vie et je ne parle pas de la vitesse. Ils ont tout réussi: compacte de l’extérieure, elle est belle,  haute, sportive, futuriste. A l'avant l'ergonomie est au top. Je pensais qu'ils avaient tout mis à l'extérieur mais le futurisme est toujours là, à l’intérieur. J’ai apprécié la position de conduite surélevée. 



A l’utilisation

Une fois bien installés, qu’en est-il de la conduite ?  Equipé du dernier système hybride Toyota, le CHR n’a pas qu’une allure dynamique, il est dynamique. Le passage du moteur électrique au moteur essence se fait automatiquement. Et de l’intérieur, on ne s’en rend même pas compte. En effet, le véhicule est très silencieux et nous avons été surpris de l’absence même de vibration. Surpris également, et agréablement, par sa consommation. Le CHR ne se branche pas, il se recharge tout seul lorsqu’on freine et que l’on ralentit. L’énergie cinétique est transformée en énergie électrique et stockée dans la batterie. Quant à l’essence, cette voiture hydrique consomme 3,8l /100 km. On consomme donc moins, surtout en ville et surtout on pollue moins. On fait partie de ces voitures qui ne puent pas et ne tuent pas les oreilles. Mais attention, on ne se traîne pas non plus. On a une sensation de fluidité, les trajets glissent, on se faufile partout.  

En plus le CHR nous soulage et assure côté sécurité et vigilance. Le Toyota Safety Sense c’est la sécurité : détection des piétons, aide au maintien dans la file, détecteur de fatigue, gestion automatique des feux de route, lecture des panneaux de signalisation, régulateur de vitesse, avertisseur d’angles morts, de circulation arrière, sans oublier l’aide au stationnement.  

D’après Makha le conducteur : c’est doux à conduire. Un sentiment de puissance sécurisé. 

 

A partir de 24 300 euros environ.


 

Interview Sébastien Grellier, Directeur Produit, Presse & Planification TOYOTA

 

Rebellissime : Quelle définition simple donneriez-vous de la voiture hybride ? 

Sébastien Grellier : "Le principe de la voiture hybride est l’association d’un moteur à essence avec une motorisation électrique. La combinaison des deux optimise la gestion de l’énergie. L’hybride Toyota permet de se passer du moteur thermique, donc de ne pas consommer d’essence, pendant plus de 50 % du temps selon le type de trajet, sans qu’il soit nécessaire de se brancher puisque la batterie se recharge automatiquement au freinage et à la décélération.

Rebellissime : Pourquoi pollue-t-elle moins ?

Sébastien Grellier : "La motorisation hybride Toyota réduit la consommation donc les émissions de CO2, le principal gaz à effet de serre. Elle est également optimisée pour obtenir des rejets polluants très inférieurs aux limites qu’imposent les normes antipollution, jusqu’à dix fois moins pour les oxydes d’azote par exemple". 

Rebellissime : Qu’est-ce que cela change à ma consommation d'essence ?

Sébastien Grellier : "Lorsque la voiture fonctionne en mode électrique, souvent plus de 50 % du temps, elle ne brûle pas du tout d’essence. Ainsi la consommation des modèles hybrides-électriques de Toyota est inférieure à celle des modèles équivalents essence et même diesel, surtout en parcours urbains et péri-urbains. Les hybrides Toyota sont toujours classés parmi les plus sobres de leur catégorie et ils continuent à progresser. Entre la Prius la première génération lancée en Europe en 2000 et l’actuelle quatrième génération, la consommation a diminué de plus de 40 %. Aujourd’hui une Prius affiche une consommation de 3,4 l/100, une Yaris de 3,3 l/100 km et un Toyota CHR, malgré sa silhouette haute de crossover, seulement 3,8 l/100 km".

Rebellissime : Quels sont les atouts du CHR ? 

Sébastien Grellier : "Sur un segment en pleine croissance, celui des crossover compacts, le Toyota CHR apporte un vent de fraîcheur par son design extérieur singulier, semblable à celui d’un coupé, et son habitacle sophistiqué. Pour une clientèle qui aime se démarquer tout en étant sensible à la préservation de l’environnement et la qualité de l’air, il y ajoute le choix d’une motorisation 100 % hybride à la douceur de conduite incomparable en ville".

Rebellissime :Plutôt ville ou campagne ? 

Sébastien Grellier :  "Par son design et sa motorisation hybride, le Toyota CHR s’inscrit pleinement dans l’environnement urbain. Sa transmission automatique, son silence de fonctionnement en mode électrique, la douceur et la sérénité offertes par le moteur hybride rendent la conduite urbaine bien plus « zen »".

Rebellissime : Diriez-vous que la tendance va vers plus de conduite automatique et pourquoi ?

Sébastien Grellier : "Les différents types de transmission automatique ne cessent de progresser en termes de confort, d’efficacité et d’économie de carburant. La transmission hybride Toyota va encore plus loin puisqu’elle permet d’obtenir des consommations très basses et offre une conduite particulièrement douce et sans aucun à-coup".

Rebellissime :  Avec ce modèle, pourquoi peut-on retrouver à la fois un SUV, un Crossover ?

Sébastien Grellier :  "Le Toyota CHR, pour Coupé High-Rider, associe la silhouette d’un SUV, associée à une position de conduite haute et un habitacle plus volumineux, avec les courbes dynamiques d’un coupé. Ce choix d’un design audacieux le distingue de ses rivaux et lui confère une touche de séduction unique, qui n’est pas étrangère à son succès".

Rebellissime : Notre magazine s'appelle Rebellissime, quel est votre rebelle préféré et pourquoi? 

Sébastien Grellier :  "En vrai passionné, Akio Toyoda, président de Toyota, déclare souvent qu’il ne veut plus de voitures ennuyeuses. Sans renoncer à leur réputation de sérieux, de fiabilité et de respect de l’environnement grâce à la motorisation hybride, les nouvelles générations de Toyota, à l’image du Toyota CHR, illustrent déjà cette nouvelle ère, tant par leur design que par le plaisir de conduite qu’elles procurent. À travers cette prise de position, et les choix stratégiques qu’elle implique, Akio Toyoda a véritablement révolutionné le groupe fondé par son grand-père, comme un vent de rébellion, mais tout en restant fidèle aux valeurs de Toyota". 

Rebellissime : Et votre voiture ou technologie automobile la plus rebelle ? 

Sébastien Grellier :  "Le Toyota CHR, par son style, symbolise la nouvelle ère du design Toyota. Il a fait figure de rebelle dans la gamme, initiateur d’un mouvement qui se poursuit et s’amplifie avec les modèles qui l’ont suivi, comme la nouvelle Corolla et le nouveau RAV4 qui viennent d’être lancés. À son époque, il y a plus de 20 ans, la Prius a été une véritable rebelle avec son style insolite et sa motorisation hybride en laquelle bien peu ont cru à l’époque, alors qu’elle représente désormais plus de 70 % des ventes de Toyota en France. Et aujourd’hui, en développant sa gamme sportive GAZOO Racing avec des modèles comme la Yaris GRMN et la GR Supra, Toyota lance une autre rébellion sous le signe des performances et du plaisir de conduite".

Sébastien Grellier, La Rebellissime Family

Le 28 juin 2019

Sur le même sujet...

Voitures hybrides et électriques au défi de la citadine familiale

Hybride, électrique,… ces mots apparaissent de plus en plus sur la carrosserie des voitures que l’on peut croiser en région parisienne. Mais c’est quoi une hybride, une électrique exactement? C’est électrique, c’est de l’essence ? Et en ville, en famille, est-ce un bon compromis ? Et pour la planète ?